COMMUNAUTE ANCIENNE DE BLOBZONE

Reconstruction d'une communauté
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Temple Hakuma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lukeskywalker62
Admin
Admin
avatar

Messages : 239
Age : 23
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine ...

MessageSujet: Le Temple Hakuma   Lun 10 Mai - 1:03

Grand bâtiment perdu dans les monts Argkents, le Temple Hakuma est un lieu de recueillement pour les prêtres comme d'entraînement pour les guerriers. Cet endroit pourrait rapidement vous surprendre de par sa majesté ... et de par sa dangerosité.

Ne vous aventurez pas dans ses souterrains sans y être fermement préparé, car on dit que très peu de personnes en sont ressorties vivantes. De nombreuses légendes courent sur cet endroit, mais aucune n'a jamais été vérifiée. Faites bien attention, vous n'aurez pas droit à l'autopsie si vous y rendez l'âme.

_________________

Mon Blog sur mon Blob
Schizophrène, Psychopathe, Fleur bleue, Ecrivain, Lukeskywalker62.
Revenir en haut Aller en bas
http://luke62.over-blog.fr/
youlit
Admin
Admin
avatar

Messages : 322
Age : 22

MessageSujet: Re: Le Temple Hakuma   Lun 10 Mai - 23:17

Citation :
Après avoir réglé quelques affaires à la cité de pierre, Luke, Falcon et Dart se rendent sans tarder à leur destination : le Temple Hakuma. Après une brève escalade de la montagne, ils arrivent à l'imposant édifice, mais l'entrée n'est pas totalement close ...

CINQUIÈME CHAPITRE ( suite )


Les aventuriers doivent s'y mettre ensemble pour pousser l'une des lourdes portes permettant l'accès au temple. Elle s'ouvre dans un grincement désagréable, révélant l'intérieur de l'édifice ... sous leurs yeux ébahis. En effet, une surprise de taille, au sens propre du terme, les attend dans l'immense salle unique de l'endroit, éclairée par de nombreuses torches suspendues au plafond.

"Whooo ! C'est quoi ce truc !? s'émerveille le jeune homme.
-Il... Il est vraiment immense ! s'exclame le chevalier. Qu'est-ce... cette chose vient faire dans un temple ?!
- Mais qu'est-ce qu'il fout là celui là ? se dit le voyageur.

Un homme géant, au minimum haut de deux mètres cinquante et tenant une hache sur-dimensionnée, se tient au centre de la pièce. Il a les cheveux marron, coiffés en punk, et a les jambes, les bras et le torse nus, si l'on ne compte pas un gros disque de pierre sur sa poitrine, suspendu par des lanières de cuir et servant à lui fixer d'imposantes épaulières aux endroits concernés. Il porte également des bottes et des brassards de fourrure, et sa musculature est tout bonnement sur-développée. Il est impossible de le rater avec une telle taille. Falcon et Luke se mettent instinctivement en position de défense, mais Dart ne semble pas intimidé par la créature, au contraire.

- Salut Kongol, Haschel est pas avec toi?
"Hein ? Tu connais ce type ?"
- Heu... oui ! Il fait parti de mes anciens compagnons !
- Comment ça ? Tu traites ton grand père d'ancien compagnon ?

Les trois aventuriers sursautent, derrière Kongol se trouve un vieil homme, les cheveux noirs, habillé avec des habits violets et souples. Ses poings sont protégés par des gants aussi violets que le reste. Une ceinture rouge indique clairement ce qu'il est, un maitre dans les arts du combats.

( Kongol ) ( Haschel )

- Ha ben tiens, je me doutais que t'étais dans le coin ! Généralement, quand il y a Kongol, il y a toi !
- Dart... Je te rappelle que j'ai un prénom... Lance le vieil homme avec un petit rire.
"Hein ? Ce gars est ton grand-père !? s'exclame Luke."

Le colosse lance alors d'une voix rauque :

- Kongol est énervé à cause de l'homme au fond, alors taisez vous!
- Hein? mais quel hom...
"Putain mais je rêve ! s'élève soudain une nouvelle voix. Encore des enquiquineurs !"

Le groupe se retourne encore fois vers les jurons. Cette fois ci, il ne s'agit ni de vieil homme ni de géant, mais d'un humain en cape vert kaki, le visage déformé par la frustration. Décidément, les compagnons n'ont pas été les seuls à avoir eu l'idée de ce rendre au temple, cette nuit ...

"On peut jamais avoir la paix avec tous ces gâcheurs de métier ! peste l'homme. Franchement, pour la discrétion, rien ne se passe jamais comme prévu.
- C'est qui ce mec ...?"
- J'en sais rien... il est arrivé 10 minutes avant vous, et depuis qu'il nous a vu, il râle... et moi aussi ça commence franchement à m'énerver...
- Bah... Laissons le râler dans son coin, mais quand même... un vrai gamin !
- Kongol est pas d'accord, les enfants gigantos ne râlent pas comme ça !

Le groupe éclate de rire et l'inconnu, vexé, préfère rester muet.

- Au fait, que faites-vous ici ? demande Dart.
- Alors, on a deux choses à faire : la première, la même chose que toi...
- Chuuuuut ! Ils savent pas !
-Ne pas savoir quoi ? Tu nous caches quelque chose ? demande le chevalier.
- Laisse tomber, c'est un truc qui te concerne pas !
Je vois...

Falcon trouve ce propos louche, mais fait le pas dessus, chacun a un jardin secret comme on dit...

- Bon, continue Haschel : la première raison je la connais, mais la seconde ?
- La seconde raison, c'est celle qui a convaincu Kongol de venir, raconte le vieil homme. Des rumeurs disent que des gigantos vivent quelque part sur ce continent !
- QUOI ? Tu veux dire que Kongol n'est plus le dernier ?
- Kongol est content, Kongol va pouvoir rencontrer d'autres gigantos !
- Ha ben là... il y a de quoi être content, en effet !
"Heu, attends un peu ... interrompt le jeune homme. Vous voulez dire que des mecs énormes comme lui, il y en a D'AUTRES ?"
- Maintenant, oui.

La discussion est interrompue par une nouvelle intervention de l'homme en cape kaki, qui commence à se diriger vers le fond du temple.

"Je suppose qu'il est inutile d'essayer de vous faire partir ... J'ai pas de temps à perdre avec des fouille-tout de votre espèce, alors fichez-moi tout simplement la paix et amusez-vous bien. J'ai fort à faire."

L'humain marche en direction d'un petit édifice en pierre composé de trois murs, d'un toit et d'une ouverture juste assez grande pour faire passer un homme, au fond de la salle. Il semble y avoir un escalier descendant dans la cavité, mais le groupe est trop loin pour vérifier. Seul l'épéiste sait ce qu'il y a vraiment à l'intérieur de cet espèce de portail.

"Attends un peu, toi ! s'exclame-t-il. Où tu vas, comme ça ?
- Juste faire quelques emplettes. Il y a toujours des artefacts à revendre à prix d'or dans les temples comme ça. Il n'y a plus qu'à se servir.
- Grrr, un pillard, j'en étais sûr ! s'énerve soudain le jeune homme, serrant les poings. S'il y a bien une chose qu'on a le droit de voler, ce sont les riches ! Mais on profane pas les temples !
- Laisse-moi rire, ce sont des leçons de vie que tu me donnes là ? réplique l'homme en se retournant. On a tous besoin de gagner notre pain gamin, alors débarrasse le plancher."

Et sans rien ajouter, le pillard se jette dans le portail de pierre, disparaissant dans l'obscurité. Luke dégaine instinctivement ses deux katanas, et se lance sans réfléchir à la poursuite de l'inconnu en abandonnant ses compagnons derrière. Le chevalier le voit s'éloigner et commence à s'inquiéter, connaissant le caractère impulsif du jeune homme quand il est comme ça. Dart en fait autant.

- Va le rejoindre Falcon, tu connais Luke, si tu le laisses filer il va encore se perdre. Et puis j'ai des trucs à régler avec eux.
-D'accord. Fais attention.

Le chevalier se met à courir vers l'édifice, où l'épéiste vient de disparaître à l'instant. Quand il atteint le portail, il sent le sol se dérober sous ses pieds ... pour faire bel et bien place à un escalier, s'enfonçant dans les profondeurs en-dessous. L'obscurité est telle que Falcon ne voit pas où les marches débouchent, mais il entends toujours les pas de course de Luke, en bas. Il décide de continuer, et s'enfonce dans la pénombre à la poursuite de son compagnon.

----------------------------------------------------------------------------------

Le chevalier atteint rapidement le bas de l'escalier. A sa grande surprise, l'endroit où il a débouché n'est pas plongé dans le noir : une faible lueur verdâtre émane du plafond, éclairant légèrement le long couloir de pierre où il se trouve. Les pas de Luke ne se sont pas estompés, mais s'éloignent toujours. Falcon se met à sprinter le plus vite possible, connaissant la rapidité du jeune homme, à travers les galeries de roche. Au fur et à mesure de sa progression, d'autres couloirs apparaissent sur le chemin, mais il entend toujours la course de l'épéiste devant lui. Le chevalier commence à s'inquiéter : il sent que quelque chose cloche avec cet endroit, mais il est incapable de dire quoi exactement ; une impression malsaine émane de chaque mur. Il entend Luke se rapprocher, et tant mieux, car à force de courir avec une armure sur le dos, la fatigue vient rapidement. Mais soudain, sans crier gare, une lance jaillit à toute vitesse du mur de droite juste sur sa trajectoire ! Il a tout juste le temps de se baisser et plonger en avant pour esquiver, sans pouvoir s'arrêter. Quand il se redresse, le projectile est enfoncé dans le mur opposé. Il continue de courir, l'adrénaline étant montée d'un seul coup. Cette fois, le jeune homme est à quelques mètres devant.

-Luke, ralentis un peu !
"Hein ? Grand-père ?"

La cérémonie de retrouvaille est de courte durée, puisque qu’une rafale de pieux éjectés du sol vient de nouveau essayer d’ébranler les deux compagnons. Ils esquivent, aussi aisément pour le jeune homme que tant bien que mal pour le chevalier. Falcon arrive rapidement à la hauteur de l’épéiste, tous deux en train de courir. Dans la pénombre, le chevalier aperçoit la silhouette sombre de l’homme inconnu, qui court également un peu plus loin devant.

-Tu es sûr que c’est une bonne idée de le poursuivre ? demande-t-il.
"Si je ne fais rien, ce type va piller le temple ! La profanation est ma bête noire, et … MUR DE DROITE !!!"

Aussitôt, les deux compagnons s’éloignent du mur cité. Un grand nombre de fins et longs piques en émerge instantanément, et auraient promis une mort atroce aux aventuriers si ceux-ci ne s’étaient pas écartés à temps. Ils continuent leur course, et constatent qu’ils ne sont pas les seuls à subir ce genre de mauvaises surprises : le pillard, quelques secondes plus tard, est attaqué par un épais cylindre de fer qui jaillit du bas du mur de gauche pour s’écraser de l’autre côté. Cependant, à la surprise de ses poursuivants, l’inconnu réagit presque immédiatement et bondit par-dessus l’objet avec une agilité étonnante, avant que le piège ne vienne atteindre le mur opposé. Falcon et Luke se contentent d’enjamber le cylindre une fois arrivés à sa hauteur.

"Bordel, vous allez me lâcher, oui ?! crie l’homme en cape kaki."

La course-poursuite continue, et de plus en plus de pièges se déclenchent au fur et à mesure de leur progression. Tous sont esquivés, mais le chevalier commence sérieusement à être fatigué à devoir bouger sans arrêt avec son armure. D’autres couloirs apparaissent également, certains débouchant directement sur une pièce sans issue, d’autres s’enfonçant encore plus profondément dans les souterrains. Alors qu’ils sautent une énième trappe s’ouvrant dans le sol, Falcon pose une question à son partenaire.

-Luke, qu’est-ce que ce temple ? Nous n’avons pas eu un temps de répit depuis notre entrée !
"Je vous avais prévenu, c’est bourré de pièges, ici … Comme si ça avait été fait pour que personne n’en sorte vivant, gnéhéhé !"
-Ca n’a aucun sens …

Les deux personnes descendent de plus en plus, jusqu'à atteindre une salle, une bien grande salle. Elle est anormalement vide, beaucoup plus éclairée que les couloirs par une lumière blanche émanant du plafond, ce qui met en doute Falcon. La porte de devant est défoncée, le voleur est donc passé par là. Luke continue à courir tandis que le chevalier l'interpelle.

-Une seconde Luke ! Ca sent le piège ici...

L'épéiste ne fait pas attention à la remarque de son ami, et passe la porte. Il se fait aussitôt projeter en l'arrière. Le jeune, se relevant maladroitement, regarde à l'intérieur du passage. Un homme sort de celui-ci, que Falcon reconnait vaguement.

"Comme on se retrouve, petit chevalier..."

Cet homme est la personne qu'a rencontrée Falcon à la forge, celui qui lui a "rendu" sa lame perdue.

"Je me présente, Chang, pour vous servir, dit-il sarcastiquement."
-Mais, je t'ai déjà vu...
"Désolé, je ne vous laisserai pas passer.
- C'est ce qu'on va voir !"

L'épéiste dégaine ses armes et se précipite sur l'homme barrant leur route. Mais il se fait aussitôt ré-éjecter. Comment le moine a-t-il pu faire cela sans aucun contact physique ? Le jeune homme retombe et commence à râler.

"Raagh ! Mais tu vas arrêter, oui ?! Tu m'intéresses pas !"
"Toi non plus. Passe... si tu le peux."

Falcon semble avoir compris un message de provocation venant de l'homme au torse nu. Il dégaine la Cimeterre et se rue vers son adversaire.

-Luke, je le retiens, passe pendant ce temps !
"Ok grand-père !"

Le chevalier charge et essaie de toucher son adversaire, qui esquive ses attaques très facilement, pendant que l'épéiste se faufile rapidement vers le passage et continue sa route vers le voleur.

Luke est de nouveau en train de courir dans un sombre couloir, à présent seul. Cet étrange homme lui a fait perdre du temps, peut-être même que le pillard est déjà loin dans les profondeurs du temple … De toute façon, il finira bien par le rattraper. Sur sa route, d’autres pièges continuent de se déclencher. Des piques aux poteaux hérissés de crochets, tout jaillit de tous côtés, mais il n’a aucun mal à éviter ces obstacles. Les nouveaux couloirs se font de plus en plus rares à mesure qu’il descend dans les profondeurs, mais bientôt, il commence à entendre les bruits du voleur, toujours droit devant. Il sourit : c’est enfin le bout de la course.
Après quelques dizaines de secondes supplémentaires de course, il arrive enfin à son but : le bout de la galerie débouche sur une nouvelle salle carrée, semblable à celle où il s’est arrêté précédemment avec son compagnon, mais en un peu plus petite : elle ne fait qu’à peu près 8 mètres de côté. Il connait bien ce genre de pièce : exemptes de pièges pour la plupart, ces zones, appelées sanctuaires, sont destinées au repos. Elles sont d’ailleurs bien mieux éclairées que les couloirs, par des cristaux de lumière fixés au plafond. Au milieu de la salle se dresse l’homme en cape kaki que le jeune homme poursuit depuis le début. L’humain le dévisage avec exaspération.

"Tu m’auras quand même suivi jusqu’ici … T’es vraiment têtu.
- Désolé, c’est pas mon genre de laisser des fripouilles de ton genre commettre leurs sacrilèges ! Alors tu vas me suivre tranquillement jusqu’à la sortie, n’est-ce pas ? ajoute-t-il avec un sourire décalé.
- Gamin, il va falloir sortir de tes rêves stupides, ça me dégoûte. Dis-moi, t’es-tu jamais seulement demandé pourquoi ces souterrains grouillent autant de pièges ?
- T’as une histoire à me raconter ? Aboule toujours, je suis toute ouïe !
- C’est évident, non ? L’architecte devait bien avoir quelque chose à cacher … Quelque chose à protéger ! Et ce quelque chose, je suis là pour le retrouver. Mais t’es arrivé, et tu m’as mis des bâtons dans les roues. Alors écarte-toi de mon chemin, j’ai pas toute la nuit."

L’épéiste regarde derrière le pillard : apparemment, la salle est sans issue. Il a pris au piège son adversaire … et il n’a pas l’intention de le laisser s’en tirer à si bon compte.

"Et tu vas en faire quoi de ce quelque chose, si tu le trouves ? questionne-t-il.
- Le vendre. Tu imagines un peu, la valeur d’un trésor enfoui au plus profond de ce foutu temple … au marché noir, ça doit bien valoir une petite fortune ! T’es pas d’accord ?
- Je suis d’accord sur une chose, c’est que je ne vais pas te laisser faire ! EN GARDE !!!"

Luke se rue soudain sur le voleur, katanas armés, à pleine vitesse. Il balance un coup une fois arrivé à sa hauteur, mais à sa surprise, le pillard esquive allégrement l’attaque et se décale sur le côté, deux mètre plus loin.

"Tu es rapide, mais tu n’as vraiment aucune stratégie. Je me demande comment Chang a pu laisser passer un type aussi désordonné que toi …
- Hein ? Parce que tu connais ce chin’toc ?
- Oh, on s’est juste mis d’accord pour faire équipe dans ce temple … Mais il est un peu trop perso, et de toute façon je n’ai pas besoin de lui."

L’homme se débarrasse soudain de sa cape, laissant apparaître une tenue de combat légère, ainsi qu’un long sabre accroché à son pantalon … Il sort la lame de son fourreau, et la place devant lui.

"Excuse-moi gamin, mais tu deviens un peu trop envahissant à mon goût. Ce sont de belles armes que tu as là, j’en tirerai un bon prix au marché noir après les avoir récupérés sur ton cadavre.
- Hahahaha ! Ca m’étonnerait !

Suite à ces mots, les deux opposants se jettent l’un sur l’autre sans plus attendre. L’homme lève son épée, préparant un coup asséné, mais est vite surpris par le double assaut circulaire de taille de l’épéiste. Il a tout juste le temps de parer, mais la force des collisions des katanas contre sa lame le fait reculer de plusieurs pas en arrière. Il n’a pas l’air d’apprécier ce genre d’attaques, elles semblent le déstabiliser … et Luke en profite pour lui envoyer un nouveau déluge de coups. Le pillard ne peut même pas réagir, pris de court par les assauts répétés du jeune homme, et un peu plus désorienté à chaque fois. Bientôt, son déséquilibre est tel qu’il en vacille. L’épéiste, croyant déjà à la victoire, place ses sabres en arrière et s’apprête à balancer deux coups en ciseaux. Cependant, au dernier moment, le voleur se reprend et flanque un coup face à lui, qui vient bloquer les deux katanas adverses. Aussitôt, Luke ressent une violente douleur à la poitrine, et se retrouve éjecté en arrière, pour la troisième fois de la soirée.

Le jeune homme prend de grandes inspirations, subitement essoufflé. Comment a-t-il pu se faire ainsi repousser par la simple force de son adversaire ? Même le choc qu’il avait encaissé précédemment contre le dénommé Chang n’avait pas été aussi violent … Ce n’est pas le moment de baisser les bras, la victoire était à portée de main il y a quelques instants. Tant qu’il ne laisse pas le pillard l’attaquer, tout ira pour le mieux. Il n’a pas l’intention de le tuer, juste le blesser suffisamment pour l’obliger à quitter les lieux. Il relève la tête, ayant repris son souffle et la douleur s’étant calmée. L’homme le fixe avec un regard mauvais, satisfait … Mais Luke ne se laisse pas impressionner, et repart aussitôt à l’assaut. Il utilise la même tactique que précédemment : noyer l’adversaire sous une pluie de coups. Cela semble prendre effet : le voleur, comme la première fois, ne parvient pas à contrer efficacement les attaques de l’épéiste. Cependant, il arrive à se dégager du conflit avant que le jeune homme ne tente un nouvel assaut, et s’éloigne de quelques pas.

Luke plonge son regard dans celui de son ennemi, avec des yeux remplis de provocation. L’humain esquisse un rictus sinistre, et se précipite sur lui. L’épéiste se place dans une pose défensive, prêt à parer le coup asséné que prépare son opposant. Au moment où la lame du pillard s’abat lourdement sur les sabres du jeune homme, quelque chose d’inattendu se produit chez ce dernier : une nouvelle douleur, cette fois beaucoup plus intense que la précédente, se déclare dans tout son corps, et tout particulièrement dans ses bras. Un désagréable claquement résonne dans ses tympans, et de la salive est expulsée de sa gorge. Complètement apathique, il n’a pas le temps de réagir que le voleur lui décoche un violent coup de genou dans le torse, en-dessous de la zone de contact des lames, l’envoyant valser au sol trois mètres plus loin. Secoué par cette douloureuse expérience, l’épéiste se relève péniblement, la tête dans les mains, étant pris de vertiges.

"Toi … c’est quoi le problème avec ton épée …?
- Alors comme ça, tu as remarqué … Ma lame est imprégnée de l’élément du choc. C’est un sabre runique !"

Le jeune ramasse ses katanas restés au sol, son mal de tête s’étant légèrement apaisé. Un sabre runique ?

"A chaque fois que je l’utilise pour porter un coup, une puissante vague d’énergie se libère … Ce sabre est mortel ! Tu devrais abandonner dès maintenant.
- Choc ou pas, j’vais t’exploser !
- C’est inutile …"

Luke se précipite de nouveau vers son adversaire, mais continue à se faire repousser par l’incroyable pouvoir du sabre. Les assauts, vains et répétés, additionnés aux douleurs provoquées par les chocs épuisent considérablement le jeune homme, qui malgré tout n’en démord pas. Cependant, au fur et à mesure de ses attaques, quelque chose de dangereux se déclenche chez Luke … Repoussé une énième fois, il s’arrête, les bras lui tombant le long du corps. La douleur est à présent insupportable, et son rythme cardiaque tambourine sans ménagement contre les cicatrises dont il avait écopé quelques jours plus tôt. Il se sent faible, vidé de son énergie, et tout semble s’agiter autour de lui dans un tourbillon infernal. Sa vue se trouble, ses perceptions s’étouffent … Il se sent comme partir …

"Alors, qu’est-ce qui t’arrive le mioche ? raille l’humain. T’en as déjà marre ?"

Le jeune entend à peine les provocations de son adversaire. Cette nouvelle douleur, différente de celles causées par l’élément de choc, brûle au niveau des blessures qu’il avait reçues à Electric City … N’ayant pas complètement guéri, ces cicatrices sont maintenant en train de se rouvrir à cause des vagues d’énergies émanant du sabre du voleur. Un horrible mal de tête s’additionne aux souffrances de l’épéiste. Son esprit, totalement embrumé, commence à quitter lentement son état de conscience …

"Est-ce que … je vais mourir …? songe Luke, dont l’état se dégrade toujours plus."

Il chancèle. Ses jambes n’ont presque plus la force de maintenir son corps, et ses mains commencent doucement à relâcher leur prise sur ses katanas. Des images se mettent à défiler dans son esprit … Falcon, la taverne, Dart, les chiens des sables, la cité de la lumière, Youmu … Youmu …

"Y-Youmu !"

Tous ses sens retrouvent brutalement leur plénitude, et son esprit se réveille instantanément.

"Si je meurs maintenant … alors, je ne saurai jamais la vérité ! Youmu, tu n’aurais jamais suivi l’ordre des doubles-lames jusque dans l’assassinat !
- Hum ? Qu’est-ce que tu murmures, mi-portion ?"

Il revient rapidement à la réalité. La douleur lui taillade toujours le corps, mais une petite poussée d’adrénaline, surgie de ses dernières forces, lui permet de se reprendre. Son expression s’assombrit, devient plus sérieuse. Pour l’heure, il faut mettre un terme à ce combat. Si jamais il se prend un nouveau coup de choc, ses blessures d’Electric City se rouvriront. Cependant, il se rappelle d’une faille dans le jeu de combat du pillard …

"Hé, toi … Tu es doué pour la repousse, mais en blocage, tu ne vaux presque rien. Je me demande … Que se passerait-il si on ne te laissait pas le temps d’utiliser le pouvoir de ton sabre runique ?
- Qu’est-ce que t’as ? Bizarre, ta question. Mais si tu veux une réponse, ce serait tout bonnement un tour de force de m’empêcher d’utiliser le choc. Tu peux oublier.
- Voyons voir ça …"

Une lueur sadique brille dans les yeux de Luke. Il serre ses katanas d’une forte poigne, et se concentre du maximum qu’il peut avec cette souffrance qui lui tenaille toujours le corps. Il est sur le point de tenter quelque chose d’entièrement nouveau. Le pillard, légèrement intimidé par ce brusque changement de tactique, se met en position défensive, appréhendant la future offensive du jeune homme. Celui-ci place ses deux armes de chaque côté, lames vers le sol, et fixe son adversaire d’un air déterminé. Puis, il met le pied gauche en avant.
Le voleur redresse immédiatement son sabre, prêt à en découdre. Il n’a cependant pas le temps de faire quoi que ce soit d’autre : Luke s’élance à une vitesse hallucinante vers lui, katanas armés, une expression malsainement sadique sur le visage. Il n’est plus qu’à quelques mètres de sa cible, qui s’apprête à encaisser la collision. Néanmoins, quelque chose de complètement inattendu se produit : le jeune homme, arrivé à la hauteur de son ennemi, disparait l’espace d’un instant, avant de réapparaitre derrière lui le moment d’après. Le pillard n’a presque rien compris à ce qui vient de se produire. L’épéiste range promptement ses sabres dans son fourreau.

"24 coups en une seconde ! clame-t-il."

L’épée runique est soudain éjectée des mains de l’homme, dans un grand claquement métallique. Durant la même seconde, le pillard se retrouve décollé du sol, un grand slash infligé dans le buste, du sang éjecté de l’entaille. Il retombe lourdement au sol, salement amoché.

"Saleté de mioche !! Tu me paieras ça !"

Il semble encore en forme malgré sa blessure ; il se relève rapidement, et va récupérer son sabre atterri un peu plus loin. Il récupère aussi sa cape, dans un coin de la pièce. Luke dégaine un de ses katanas, se préparant à une contre-attaque de son opposant. Cependant, celui-ci ne fait que s’enfuir, quittant le sanctuaire et retournant courir à vive allure dans les couloirs. Le jeune homme pense à le poursuivre de nouveau, mais avec une telle blessure, il n’ira pas bien loin.

"Il est quand même sacrément fort quand il s’agit de s’enfuir. "
Revenir en haut Aller en bas
http://les-dragoons.forums-actifs.com/forum.htm
donfeuxvideo
Admin
Admin
avatar

Messages : 289
Age : 22
Localisation : Perdu dans les abysses de Blobzone...

MessageSujet: Re: Le Temple Hakuma   Sam 12 Juin - 15:04

Falcon s'écarte du moine dès que Luke disparaît. Il ne reste plus que le chevalier et son futur adversaire
dans cette salle bien éclairée par rapport aux couloirs parsemés de pièges. Il commence la discussion avec Chang.

-Qui es-tu vraiment ? Et pourquoi tu es avec ce pillard ?
"Tu n'as pas besoin de le savoir."
-Alors... Pourquoi moi ?
"Comment ?"
-Pourquoi c'est moi que tu as choisi de combattre ?
"Parce que tu détiens quelque chose que je désire."
-Tu veux parler de...
"Oui, ta Cimeterre."
-Tu voudrais en faire quoi ?
"Je veux "le" battre. Je prouverai que je serai le plus puissant."
-Je suis désolé, je pense avoir une meilleure raison de l'avoir.

Après ces mots, le chevalier dégaine la Cimeterre et se met en position de garde.

"Et c'est ?"
-Une vengeance.
"Je vois. Dans ce cas, je pense que parler ne résoudra rien."

Chang se met également en garde. Falcon se jette en premier sur lui ; il engage le combat avec un coup ascendant rapide qu'esquive facilement son adversaire. Le chevalier enchaîne les coups, que son ennemi évite sans problème. Évitant de se fatiguer pour rien, l'épéiste arrête d'attaquer, puis recule. Comment cet homme peut-il être aussi agile ? Il n'a pas le choix, il doit utiliser sa technique. Il se place, saute en longueur, puis déploie la Cimeterre.

-Taillade !

Chang s'est préparé à esquiver, quand il remarque déjà des longues taillades sur le sol. Son attaque est d'assez longue portée. Il ne lui reste qu'un seul choix, le contrer. Il fait un bond assez remarquable, puis à la seconde près, envoie un coup de pied sur le chevalier, qui se le prend de plein fouet sur la joue. Sur cette attaque, Falcon se fait éjecter jusqu'à en toucher le mur de la salle. Il se relève, tant bien que mal, essoufflé.

"Tu m'as déjà tout montré ? Quel dommage. A mon tour à présent."

Le moine s'est approché à une telle vitesse qu'un clin d'oeil aurait suffit pour le perdre de vue. D'un coup de pied, il envoie le chevalier dans les airs. Chang court rapidement sur le mur, puis d'un bond, envoie le chevalier au sol avec un autre coup de pied, celui-ci vers les côtes. Falcon supporte de moins en moins ses coups, il en souffre. Cependant, il se relève quand même, n'abandonne pas. Ses tentatives désespérées ne marchent pas sur son adversaire, qui lui porte des coups de plus en plus rapides. Arrivé à un point où le chevalier ne peut même plus se relever, son adversaire se lasse.

"C'est vraiment dommage. Un tel homme devait avoir un grand potentiel, mais à ce niveau, ta vengeance ne serait que purement suicidaire."
-Je... je le sau... sauverai...
"C'est ça ! Tu veux mettre le monde en péril juste pour ton égoïsme ?! Il vaut mieux que je te tue ici et mainte..."
-Je ne mourrai pas.

Le chevalier se relève, avec la même aura pourpre qu'à Electric City. Seulement, le moine remarque aussi que la couleur de ses yeux a changé. Ils deviennent sombre... Son oeil ressemble au néant.
Avant que Chang ne puisse réagir, Falcon lance une technique. Il dégaine rapidement l'épée.

-Transe : défragmentation.

Seule une faible entaille apparait sur le torse de Chang.

-Bien, je vois que tu es apte à m'affronter. Viens te battre !

Chang n'hésite pas une seconde, et commence à disparaître. Apparemment, il se met à fond. L'aura qu'entoure Falcon se fait de plus en plus dense, de moins en moins faible. Il empoigne fermement la Cimeterre, et porte un coup vers le haut. Chang est alors touché de plein fouet, et réapparaît aussitôt. Il se remet debout sans attendre, et enchaîne ses coups à grande vitesse. A sa stupéfaction, Falcon les pare tous avec la Cimeterre, les uns après les autres. Le moine change de tactique : il recule, et concentre en ses mains une... une boule de feu ?! Il la balance sur le chevalier, qui l'esquive aussitôt. Le moine ne s'arrête pas : il continue à lancer des boules de feu, que le chevalier évite tout aussi aisément. Au moment où Falcon s'approche, le moine plaque ses mains au sol. Des murs de terre s'élèvent brusquement tout autour de l'homme magique et percutent le chevalier. Chang, à l'intérieur de sa coque de terre, frappe la paroi, qui en se détruisant envoie de grosses roches. Le chevalier en esquive deux ou trois, puis en profite pour entrer dans la coque, et commence un enchaînement de coups d'épée que son adversaire peine à bloquer. Il ressort de sa cachette, puis crée des escaliers afin de monter, et détruit le plafond, faisant place au ciel. Cette partie du temple était mise à part ? Le moine a bien choisi le terrain à son avantage. Toujours dans la pièce, l'homme se concentre, un bras tendu vers le haut. Il est temps pour le chevalier de terminer ce combat, avant que Chang n'attaque en premier.
Falcon se met en position accroupie, puis saute en direction du moine et déploie la Cimeterre, concentré d'un flux écarlate. Chang baisse son bras et vise Falcon du doigt. Un éclair vient soudain toucher le chevalier. La salle se retrouve démolie, et un écran de fumée cache la vue du moine. A sa stupéfaction, Falcon ressort vivant de l'attaque magique, et, toujours dans son saut, commence à tourner.

-Transe : Taillade démoniaque !

Une onde de choc traverse toute la salle. Quelques secondes après, celle-ci se retrouve divisée en deux, en diagonale. Les deux hommes sont au sol, Chang à terre, Falcon au dessus de lui. Le chevalier, pointant sa lame au cou de son adversaire, se prépare à l'achever.

"Bravo, tu as gagné. Je m'avoue vaincu."

A ses mots, l'aura et la couleurs des yeux du chevalier reviennent à la normale, mais celui-ci ne baisse pas sa garde pour autant.

-Ne crois pas que je vais te laisser te relever après ce que tu as tenté de faire.
"... Je vois. Mais j'ai épuisé tout mon potentiel de magie. Je ne peux rien te faire."
-N'essaie pas de me tromper. Pourquoi tu es dans ce temple ?
"Tu n'as jamais entendu parler du trésor qui habite cet endroit ?"
-... Un trésor ?
"Oui, d'après ce que m'a dit le pillard, avec cet objet, tu pourrais vivre pendant des générations entières sans te soucier de l'argent."
-Donc, tu as collaboré avec cet homme pour l'argent ?
"Oui. Mon dojo a besoin de restaurations et j'ai énormément de dettes à payer, alors j'ai..."
-Tu as un dojo ?
"Si je le dis. J'entraîne dès le plus jeune âge les enfants venus des régions proches. Je les entraîne afin qu'ils puissent se défendre contre les monstres. D'ailleurs, j'aimerais bien que tu viennes avec moi."
-Et pourquoi donc ?
"Je sens en toi un flux important de magie. Je pense qu'avec mon entrainement, tu pourrais exploiter ce flux."

Falcon range la Cimeterre, et tend la main vers Chang, qui l'empoigne, et se relève.

"Tiens, tu m'as cru ?"
-Parce que tu mentais ?
"Bien sûr que non, dit-il en souriant de plaisir. Allez, sortons d'ic..."

Le moine est coupé par une personne venant de la salle plus en profondeur. Vu sa vitesse, et son ignorance envers eux, Falcon et Chang devinent que la personne est le pillard. Il s'est enfui ? Qui a gagné ? La réponse arrive : Luke. Le jeune homme entre dans la pièce, quelques dizaines de secondes plus tard.

"… Quel bazar. "

Il constate rapidement l’étendue des dégâts provoqués par le combat entre le chevalier et Chang. Des débris de pierre jonchent le sol partout dans la salle, et celle-ci est coupée en deux en diagonale. Il tourne la tête et remarque les deux hommes debout. Apparemment, les deux sont encore en bonne santé, malgré les traces évidentes de lutte.

"Vous y êtes pas allé avec le dos de la cuillère à ce que je vois. Ça ruine le patrimoine historique."

Les deux hommes regardent la pièce, et viennent tout juste se rendre compte de leurs dégâts. Néanmoins cela n'empêche pas aux chevalier de rire aux éclats, ce que fait le moine juste après. Luke hausse les épaules et reprend la parole.

"Ce sale type a eu son compte, j’ai plus rien à faire ici. Qu’est-ce que tu fais avec ce gars, Falcon ?"

L’épéiste est intrigué de voir son compagnon aux côtés de l’homme qui voulait l’empêcher de passer un peu plus tôt.

-Je t'expliquerai plus tard Luke, mais il n'est pas un ennemi.
"Ok ... tant que je n'ai pas à le regretter."

La fatigue gagnant le jeune homme, celui-ci propose de remonter à la surface. Les deux hommes approuvent, et le groupe reprend la route vers la sortie, n’ayant plus besoin d’éviter les pièges maintenant que ceux-ci s’étaient déclenchés. La priorité est maintenant de rejoindre Dart pour Luke et Falcon.
Revenir en haut Aller en bas
youlit
Admin
Admin
avatar

Messages : 322
Age : 22

MessageSujet: Re: Le Temple Hakuma   Dim 27 Juin - 13:53

Pendant que les autres sont occupés dans les souterrains, Dart, Kongol et Haschel peuvent se mettre à discuter librement.

- Enfin tranquilles...
- Pourquoi tu ne leur as pas raconté ?
- Pour éviter de : me faire repousser, me retrouver à l'asile, et me faire étriper pendant mon sommeil !
- Hum, hum... pour te faire étriper, il faudrait déjà qu'ils aient des épées chasse-dragons ou des bâtons anti-dragons, armes qui je te le rappelle ont leurs seuls et uniques exemplaires chez toi à Célesse !
- Shana te l'a dit ?
- Oui, cachées sous les fondations de ta maison et protégées par un sort qui fait que seul un dragoon puisse les prendre...
- Enfin bref... Je suis plus aussi solide qu'avant, à cause du bris de nos âmes... Et en plus ils ont des armes qui sont sans doute plus puissantes que la chasse dragon... la nouvelle arme que je me suis procuré à déjà tué un dieu...

Haschel éclate soudainement de rire.

- Un dieu, t'es drôle toi ! Arrête de blaguer, c'est bon pour Méru ça ! Un dieu, non mais c'est quoi ce pipeau...
- Bref, ils ont des armes qui peuvent au minimum égaler la chasse-dragon.
- Bon, d'accord, changeons de sujet. Tu as récupéré combien de fragments ?
- J'ai tout juste eu mon troisième aujourd'hui, plus que 5 pour moi ! Et toi ?
- J'en ai 2, Kongol en a un...
- Kongol n'a pas besoin d'âme de dragoon pour écraser adversaire.
- Et dire que moi aussi je pensais ne plus en avoir besoin...
Ah mais zut, j'ai failli oublier : j'ai trouvé un fragment pour toi et un pour Kongol...

- Pas mal, tu nous facilites la tâche ! Maintenant je suis à égalité avec toi !

Dart lance deux fragment de sa bourse, le marron pour Kongol, le violet pour Haschel. Les deux assemblent leurs fragments, puis brillent quelques instants. Quand la lumière se dissipe, les deux combattants affichent un sourire ravi.

- Tiens, vous n'avez pas de métamorphose parasite quand vous assemblez vos fragments ? Remarque Dart.
- Non, pas à ce que je sache, pourquoi ?
- Parce que moi, je me métamorphose involontairement à chaque fois...
- Bizarre ça... nous, on ne fait que briller...
- Mouais... au fait, normalement je suis ici pour m'entrainer, alors...
- Tu veux qu'on s'entraine ensemble c'est ça ?

Un sourire s'étire sur les lèvres du vieillard, puis il se met en garde.

- Ne te plains pas si tu te prends des bleus !
- Tu vieillis, Haschel ! Normalement, tu m'aurais balancé 3 ou 4 blagues !
- Je te rappelle que je ne plaisante pas en combat !
- OK !

Les deux guerriers bondissent et font pleuvoir une rafale de coups chacun l'un contre l'autre, mais aucune attaque ne porte.
Haschel pare les coups de Dart d'un coup de poing sur le plat de sa lame, et le voyageur se sert de ce même plat de lame pour parer les coups de poings dévastateurs du vieil homme.
Soudain, Dart appuie sur la gâchette de la Gunblade, et une balle file vers Haschel... qui donne un coup en direction du projectile.
La balle est déviée et fait un gros trou dans le plafond, mais le poing droit du vieil homme est en sang...

- Ces petites billes sont plus rapides que des carreaux d'arbalète ! C'est une arme redoutable que tu tiens !
- Oui bon, on continue ?

Ils reprennent l'assaut.
Le combat traîne en longueur, personne ne prend l'avantage, mais Dart commence à trembler à cause de sa jambe blessée. Afin d'en finir au plus vite, le guerrier décide de lancer une de ses techniques favorites.
Pour commencer, il envoie un grand coup d'épée asséné du haut vers le bas, que Haschel esquive avant de donner un coup de poing que le guerrier pare avec le second coup de sa technique, un coup de taille horizontal.
Après le troisième mouvement de sa technique, un autre coup asséné, il se rend compte que le vieil homme utilise lui aussi une de ses techniques, car il charge maintenant son poing.
Lors du quatrième geste, un fulgurant coup d'épée ascendant du bas vers le haut, Haschel relâche d'un coup toute la pression imposée à son poing.

- VOLS VOL- DE CAN ! BÂTONS !

Le poing et le métal se percutent dans un grand fracas, mais aucun ne flanche.
Le puissance de ces coups provoque tout de même deux ondes de choc : l'une tranche net le pilier derrière Haschel, la seconde broie celui derrière Dart.
Les deux combattants se regardent, essoufflés, puis éclatent de rire en même temps.

- Si ça continue, on va détruire le temple avant qu'il y ait un vainqueur !
- Justement, si on allait dehors pour éviter ça ?
- Kongol vous suit !

Le giganto, seul spectateur de ce combat, le trouve très amusant.
Les trois anciens compagnons sortent et se placent devant le temple ... mais la jambe du voyageur se dérobe.

- Que se passe t-il ?
- Rien, c'est juste un lézard qui m'a blessé à la jambe et j'ai un peu trop forcé dessus !
- Et bien t'es un malin ! Tu peux continuer ?
- T'en fait pas, j'ai une solution... chaude !
- Ho, je te vois venir, et je vais pas te laisser faire sans réagir !
- OK ! Au signal, on le fait en même temps !

- 3... 2... 1... GO !

Soudain, deux grandes lumières englobent les guerriers, l'une d'un éclat rouge, l'autre de reflets indigo. Quand elles se dissipent, elles laissent apparaître Dart et Haschel, transformés.
Le voyageur est recouvert d'une armure d'écailles rouges, sauf au niveau de jambes où elles sont noires, mais ce n'est pas tout : une paire d'ailes à la membrane irisée de deux bons mètres d'envergure ont pris place dans son dos.
Le vieil homme, quand à lui, est maintenant recouvert d'une armure d'écailles indigo, ses poings en sont recouverts également, et des ailes semblables à celles de Dart, en un peu plus petites - 1m50 d'envergure - sont à présent dans le dos du maitre d'art martiaux.
Haschel, pourtant habitué à cette métamorphose, remarque un détail inhabituel sur son adversaire.

- Tiens ? Normalement, les yeux ne se brident pas lors d'une métamorphose !
- Hein ? Comment ça ?
- Ben t'as des yeux en fentes... Tu sais quoi ? Tu ressembles un peu à un gros matou à écailles...
- Haschel !!!
- Bon, ok, j'arrête...
- Et si on se battait plutôt ?

Haschel acquiesce, puis lance l'assaut.
Le voyageur esquive en s'élevant de quelques mètres dans les airs, puis descends en piqué en donnant un coup d'estoc. Le vieil homme frappe l'épée d'un crochet, puis balance deux ou trois directs en direction de la tête de Dart.
Le guerrier réagit en s'envolant, mais trop tard, car les coups atteignent son poitrail. Cependant l'armure semble avoir encaissé le choc, même si l'escrimeur est légèrement essoufflé. Il contre-attaque en utilisant la partie de ses pouvoirs restaurés dernièrement ; il enflamme son épée puis descend en piqué sur le maître d'art martiaux pour le lacérer, mais le vieillard ne se laisse pas faire, et utilise lui aussi ses pouvoirs. Il charge ses poings d'électricité, puis s'envole en ruant vers le haut, vers Dart.
Les deux combattants se percutent, causant une explosion de feu et de tonnerre.
Quand les élément déchainés à 15 mètres d'altitude se dissipent, les deux guerriers sont essoufflés, mais aucun dégât physique n'est apparent. Ils reprennent l'assaut, lançant des attaques de plus en plus acharnées, s'élevant de plus en plus haut dans les airs, bientôt cachés par les nuages, plus rapidement accessibles à l'altitude où se situe le temple.


... Pendant ce temps, au temple, le pillard sort en courant de l'édifice.

"Cette sale tête de porc-épic me le paiera !"

Il ne voit pas les guerriers ailés, camouflés par les nuages, et s'en retourne vers la cité en contrebas.


Cinq minutes plus tard, les deux combattants redescendent en crevant les nuages de flammes et de tonnerre.
Ils chutent ensemble, puis se stoppent à un ou deux mètres du sol.
Immédiatement, ils reprennent l'assaut. Au bout d'un moment cependant, Dart s'interrompt :

- Je crois qu'il est temps d'en finir.
- Tu l'as dis.

Dart et Haschel s'élèvent de quelques mètres à nouveau, puis font tous deux quelque chose d'étrange :
l'épéiste lance son épée en l'air, et le maître d'arts martiaux tends son poings vers l'escrimeur.
Le voyageur approche ses mains l'une de l'autre, et dans l'espace créé, une boule de feu se forme. Du côté de Haschel, des éclairs commencent à apparaître sur son poing ; les nuages se mettent à tourbillonner, et au sol, en-dessous de Dart, un cercle électrifié se crée. Au final, une boule de tonnerre se forme au niveau du poing du guerrier violet, qu'il tends vers les nuages donnant plus l'air d'une mer en furie qu'autre chose.
Toutefois l'attaque de Dart est plus rapide : quand la boule de feu est suffisamment grosse, il s'apprête à l'envoyer sur Haschel :

- LANCE F... LA VACHE !

La boule de feu se dissipe immédiatement. Tous les phénomènes climatiques causés par Haschel s'estompent d'un coup, et l'homme en question est désorienté par le cri de Dart.

-Une vache ? A cette altitude ? C'est plus des faucons qu'il y a !
- HASCHEL !!!!!! Regarde plutôt derrière toi, au sol !

Le concerné se retourne, regarde en bas et...

- Ha oui, en effet, la vache !

A l'entrée du temple se tiennent un Luke, un Falcon et un étrange moine bouches bées. N'ayant pas d'autre choix, les deux guerriers redescendent à terre, et reprennent leur forme initiale. Le giganto rejoint rapidement le groupe. C'est d'ailleurs vers ce dernier que Dart se tourne, tandis que les 3 autres s'approchent d'eux.

- Merde Kongol, t'aurais pas pu nous prévenir ?
- Kongol n'arrivait pas à vous prévenir. Amis sourds quand vous combattre !
"Bon excuse-moi, mais j'aimerais avoir quelques explications quand même, signale le jeune homme. Par le diable, c'était quoi ces transformations ?"
-Même question que Luke. Bon dieu, tu as bien caché ton pouvoir !
"J'ai l'impression d'avoir déjà vu cette forme d'humain ailé quelques part... lance Chang, pensif."
- Laissez tomber, je vous expliquerais tout à la taverne...
- T'as raison Dart, un guerrier doit toujours avoir le ventre plein pour...
- Haschel, ton excuse pour t'empiffrer marchera autant maintenant qu'au château double de Fletz, c'est à dire pas du tout. On expliquera AVANT de manger. Bon, on y va ?
"Je suis pas contre, j'ai besoin de me poser un peu ...
Puis-je me joindre à vous ? interroge Chang. Vous m'intéressez tous grandement."
-Je ne suis pas contre non plus, acquiesce Falcon.

La troupe composée du chevalier, du jeune homme, du moine, du voyageur et de ses anciens compagnons se met en route pour descendre la montagne et retourner à la cité. La nuit est tombée depuis un moment déjà, et la fatigue gagne le jeune épéiste en premier ; Luke a besoin de repos, aussi bien mentalement que physiquement. Puis c'est au tour du chevalier, exténué depuis le combat contre son ancien ennemi, Chang, qui lui semble se porter bien. Dart et Haschel, à la fin du combat étaient épuisés, mais il semble qu'il regagnent leurs forces très rapidement. Kongol quand à lui, semble plus avoir envie de se défouler qu'autre chose.
L'entraînement devrait porter ses fruits.



FIN DU CHAPITRE V

_______________________________________

Prochain chapitre à la cité de pierre !
Revenir en haut Aller en bas
http://les-dragoons.forums-actifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Temple Hakuma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Temple Hakuma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musique du temple de classe Pandawa
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» Le vieux village et son temple abandonné
» Temple d'adoration de Konrad Gavin.
» Pour FNM du vendredi 12 (Temple du jeu Rennes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMMUNAUTE ANCIENNE DE BLOBZONE :: L'Épopée -- Zone Roleplay ! :: L'Épopée-
Sauter vers: