COMMUNAUTE ANCIENNE DE BLOBZONE

Reconstruction d'une communauté
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Sylve d'Eniarel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
youlit
Admin
Admin
avatar

Messages : 322
Age : 22

MessageSujet: La Sylve d'Eniarel   Lun 6 Déc - 0:58

Forêt immense au nord des monts Argkents, qui s'étend un peu aussi à l'ouest. Et quand je dis immense, je parle pas qu'en hectares ! Les arbres les plus jeunes paraissent normaux, mais les plus anciens atteignent trois fois la taille d'un chêne centenaire ! Hum, les monstres aussi ont bonne taille, un renard du coin bat à plate couture un ours des montagnes, c'est pour dire.

Mouais, il y a aussi beaucoup de tremblement de terre en ce moment, un histoire de tectonique des plaques d'après les chercheurs ... mais que vient faire ici une danse locale d'Electric City ? J'en sais rien, mais j'espère que vous savez couper du baobab, il y a des gouffres pas mauvais dans leur genre et des ponts à improviser ... Quand les arbres ne tombent pas dedans tout seuls ... Ha, vive la nature, grande constructrice naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-dragoons.forums-actifs.com/forum.htm
youlit
Admin
Admin
avatar

Messages : 322
Age : 22

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Lun 6 Déc - 1:32

Citation :
Durant la traversée des montagnes, ce que Luke pensait être une œuvre d'art de goût douteux s'est révélé être un créature géante tirée de la Campagne des Dragons, tout comme Dart. Après lui avoir coupé le bras et blessé au niveau du globe oculaire, les deux combattants fuient plein nord, tenant à leur vie ...

HUITIÈME CHAPITRE : YOULIT, LUKESKYWALKER62


La nuit est sur le point de tomber. Sous les arbres, la lumière faiblissante peine à traverser l'épaisse couche du feuillage, ce qui rend la forêt très sombre. Les premières bêtes sauvages s'apprêtent à débuter leur chasse nocturne. Deux loups de la taille d'un ours se disputent en hurlant, quand soudain, un cri à glacer le sang le plus chaud retentit. Toutes les bêtes sauvages se taisent.

( ♫ ) A l'orée de la forêt, à quelques centaines de mètres de la lisière, sur le sentier des montagnes. Deux combattants courent, les jambes à leur cou, affolés. A plusieurs kilomètres de là, les dernières montagnes dévoilent un monstre de plus de 10 mètres de haut, visible à cette distance. Un nouveau hurlement retentit. Tous les êtres vivants dans la lisière des bois fuient plus profondément dans la forêt. De loin, on peut voir la créature gigantesque s'envoler, et sa silhouette grossir à une vitesse alarmante, en direction des bois.
L'un des deux coureurs se retourne, pousse un juron, puis s'adresse à son compagnon d'infortune.

"Wouah, et en plus ce truc peut VOLER ?! T'as encore oublié combien de détails sur ces Vyrages ?"
- Rien, à part qu'il en existe des versions génétiquement modifiées et dix fois plus puissantes de ces 'tites saloperies.
"Petites ? Tu connais quelque chose d'encore plus grand, alors ? Wow ...! Heu, mais attends. T'as bien dis dix fois plus puissantes ? Hé ben mes cadets, j'espère au moins que ça a bon goût !"
- Luke, tais-toi et COURS !

Ils arrivent à peine aux premiers arbres, que le monstre n'est plus qu'à un kilomètre. L'air vibre sous la fureur du monstre, dont le bras a été sectionné, et son œil central blessé.

- Plus viiiite... Plus viiiiiiiite ! On doit aller plus au fond de cette forêt, ces arbrisseaux ne nous protègeront pas !
"Ah ouais ... Mais je m'en doutais, hein ! Dis-moi pas que tu me prends pour un idiot, gnéhéhé ! ajoute-t-il avec un sourire naif."

Dart, rouge, se retient de dire que oui et tente d'accélérer. Le résultat n'est pas très concluant. Après une journée de course effrénée pour échapper au monstre, les deux aventuriers sont épuisés. Si on ajoute que le guerrier en armure rouge a utilisé des techniques épuisantes quelques heures plus tôt, on peut dire qu'ils sont au bord de l'inconscience. Le monstre est à 500 mètres des premiers arbres, tandis que les troncs autours des deux êtres humains commencent à s'épaissir. Encore quelques centaines de mètres et las arbres pourront retenir l'assaut de la créature millénaire.
Les deux compagnons d'infortune courent, encore et encore. Il ne reste qu'une cinquantaine de mètres avant qu'ils ne soient à l'abri, et le Vyrage atteins déjà les premiers arbres, qu'il déracine sans difficulté. Cela le freine un peu, et permet à Dart et Luke d'entrer dans les profondeurs de la forêt, ou ils sont à l'abri. Ils courent encore plusieurs centaines de mètres, jusqu'à qu'il entendent le Vyrage s'écraser contre un chêne de plus de 3000 ans, haut de 40 mètres. Ils restent, quelques minutes, dans la pénombre, écoutant attentivement le monstre hurler. Dart, essoufflé, soupire d'aise et respire à grandes goulées.

- ... Ouf... On l'a échappé belle...
"Ouais ... Mais j'ai pas pu goûter à sa viande ..."

Dart n'a pas le temps de répliquer. Un nouveau rugissement retentit. Puis le mince rai de lumière transparaissant depuis la cime des arbres disparait quelques instants, avant de réapparaître, le tout dans un bruissement d'ailes. Un nouveau rugissement retentit, plus lointain.

"On dirait qu'il s'est défilé, le bougre ..."
- Tu peux toujours rêver... il nous attend. Il nous coincera quand on sortira de la forêt, c'est sûr et certain. En attendant, on est à l'abri.

Soudain, deux bruits résonnent dans la forêt. Ce sont les ventres des deux rescapés.

"On dirait qu'il va falloir camper ... propose le jeune homme."
- Ouais.... je suis complètement vanné. Je vais chercher du bois pour le feu.

Luke s'assoit à terre, enfin tombe plus de fatigue qu'autre chose, contre un arbre. Dart, marche lentement vers des branches mortes, les jambes flageolantes. Il n'a pas vraiment de difficulté, à part pour les déplacements, pour faire un tas conséquent, grâce à sa vision nocturne. Mais en même temps, le guerrier en armure rouge s'interroge. Cette vision nocturne, l'année dernière, il ne l'avait pas. Il ne l'a juste que depuis qu'il a récupéré son premier fragment, il y a trois mois. Cela coïncide aussi avec la première transformation parasite. Et Kongol et Haschel n'ont rien de semblable...
Avant qu'il ne puisse réfléchir davantage, l'épéiste remarque le tas amassé face à lui. Le temps passe étrangement vite quand on est fatigué. Le voyageur tombe de la même manière que son compagnon, sur le derrière.

"Cool, le tas de bois ! T'as de quoi y mettre le feu ?"
- Laisse faire le pro...

Dart se concentre, puis avec le peu de forces qui lui reste, crache de la bave sur les branches, qui s'embrasent immédiatement.

"Wow ! C'est pas tous les jours qu'on voit ça, de la salive inflammable !"
- Ouais, même si je ne me l'explique pas... Haschel n'a pas de crachats électrique lui...

Encore un de ces phénomènes inexplicables. Et le jeune homme qui éclate de rire, tout en extirpant son livre de sa ceinture ainsi que sortant sa plume et son flacon de sa bure. Décidé à faire taire le plaisantin, Dart prend l'air le plus sérieux possible.

- Luke, si Haschel avait de tel pouvoirs, on serait déjà tous morts.
"Oh ?"
- En tentant de nous piquer les assiettes hier soir, il a bavé un peu partout.
"Wah, cool comme manière de tuer !"

Le guerrier soupire de désarroi. Impossible d'inculquer la moindre notion de raison à un idiot pareil ...
Suite à cette petite discussion, les deux compagnons mangent en silence, trop épuisés pour se disputer. La viande du lézard de l'autre jour leur redonne un peu de force. Le jeune épéiste passe le reste du temps à gratter le papier de la pointe de sa plume, prolongeant en silence et plaisir sa petite œuvre, toujours le dos collé contre l'arbre.
Dart se pose soudain une question. Que fait un Vyrage ailleurs qu'à Ultimesse ? Il ne s'est pas posé la question tout à l'heure, mais c'est un fait inquiétant. Il panique un peu dans ses réflexions, puis se souvient d'une chose. La campagne des dragons s'est déroulée dans le monde entier. Ultimesse était juste l'épicentre de ces évènements. Ce qui fait qu'il est normal de trouver des virages ici. Mais ce constat n'est pas pour rassurer Dart, car les ravages de la guerre sont moins présents, donc il y a sans doute plus de Vyrages en sommeil que sur son continent originaire, où les vestiges sont plus nombreux, mais moins bien conservés.
Soudain, un hurlement tire le guerrier rouge de ses sombres pensées. Il se lève, ses articulations moins douloureuses qu'à son arrivée. Luke se lève aussi, étonnamment prompt et rangeant ses affaires et son livre après y avoir soufflé dessus pour sécher l'encre. Le guerrier se retourne vers lui, une expression incrédule sur le visage.

- T'as déjà récupéré ?!
"Ben ouais ! Ça me plait pas d'être inactif trop longtemps de toute manière, gnéhéhé !"

Le jeune a en vérité utilisé sa capacité de régénération morale suite au repas ... Ce pouvoir étant inconscient, il ne le sait pas, mais le fait est que sa fatigue psychologique s'est en grande partie estompée. En revanche, ses muscles sont bien entendu toujours courbaturés. Dart n'a pas le temps de lui poser davantage de questions à ce sujet que de nouveaux hurlements se font entendre. Ils se regardent quelques instants, pensant à la même chose. Les créatures sauvages reviennent, et elles sont furieuses qu'on empiète sur leur territoire.

- La vache... pouvaient pas attendre demain pour vouloir nous bouffer ?

Luke n'a pas le temps de répondre, deux yeux jaunes, de la taille d'un poing se mettent à luire à la frontière entre la lumière du feu de camp et l'obscurité. Un grondement sourd retentit, puis de nouvelles paires d'yeux apparaissent, tout autour du camp.

"Génial, on est encerclés ! Nyahahaha, ramenez-vous donc, bande d'infirmes !!"

Le combat commence !
Revenir en haut Aller en bas
http://les-dragoons.forums-actifs.com/forum.htm
Lukeskywalker62
Admin
Admin
avatar

Messages : 239
Age : 23
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine ...

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Dim 23 Jan - 2:07

Dart et Luke se mettent dos à dos, armes levées, prêts à répliquer aux futurs assauts que leur enverront les nombreuses créatures tout autour du campement de fortune. L’obscurité est encore trop profonde pour qu’ils puissent discerner autre chose que ces paires de billes sinistres, luisant dans la zone noire que le feu ne suffit pas à illuminer … Puis, les bêtes s’approchent lentement, dans une démarche féroce mais encore contenue. C’est sous des grognements angoissants et peu ragoûtants que la vingtaine d’animaux se découvrent, pénétrant le cercle de faible lumière et devenant bien visibles aux yeux des guerriers.

Une meute de loups au pelage gris. Les deux humains, empoignant fermement leurs lames, savent très bien que ce sont des animaux foncièrement attachés au respect de leur territoire. Surtout quand ils font la taille d’un ours ; car il ne s’agit vraiment pas de loups ordinaires, avec une corpulence pareille. Mais même une constitution aussi imposante fait pâle figure à côté de l’un d’entre eux, beaucoup plus gros que les autres, faisant au bas mot deux fois leur taille. Les guerriers ont visiblement affaire au grand mâle alpha, dont le pelage tire un peu plus sur le bleu argenté que ses congénères. Les bêtes ne sont plus qu’à quatre mètres d’eux tout au plus, exposant leurs canines acérées d’où coulent quelques gouttes de bave … La confrontation n’a pas encore commencée que déjà elle s’annonce mal. Les deux compagnons, épuisés, s’apprêtent à se défendre.

Brusquement, le grand loup alpha saute en plein sur les deux aventuriers. Il a à peine atterri au sol, à moins d’un mètre d’eux qu’il balance un puissant coup de griffes droit sur eux, qu’ils n’esquivent qu’à la dernière seconde. La bête est immense, dépassant leur taille d’un mètre ; ils reculent de plusieurs pas, n’osant riposter. Ils sont toujours encerclés et doivent rester perpétuellement alertes pour ne pas se faire surprendre par les autres loups, tapis derrière leur dos …

"Bon, une idée ? demande le jeune homme avec inquiétude. Même à deux, contre lui, ça risque pas d’être aussi facile que contre le lézard géant …"
- Contente-toi de ne pas t’en prendre une. Ca, c’était qu’un coup de semonce.
"Il est plutôt rapide en plus le gaillard … Mais moi, aussi je suis rapide ! TAÏAUT !!!!"

Sur ces mots, Luke dispose vivement ses deux katanas sur les côtés, et fonce sans préavis droit vers le canidé énorme à deux mètres de lui. Cependant, celui-ci lève aussitôt le museau vers le ciel … et pousse un terrible hurlement qui déchire les tympans des deux guerriers, le jeune homme stoppé dans son élan. L’ordre de partir à l’assaut a été donné aux bêtes hostiles : la meute de loups se met soudain en action, courant à toute vitesse vers leurs proies. Les deux aventuriers se remettent en position de combat ; néanmoins, ils remarquent rapidement que la situation du terrain a déjà radicalement changé, et à leur grand désavantage : en effet, tous deux sont maintenant entourés par un cercle de cinq loups qui courent autour d’eux avec férocité … Seule une dizaine d’entre eux, donc, est partie au combat : le reste est resté en renfort non loin, laissant le champ libre à leurs congénères. Apparemment, ces bêtes sont dotées d’une grande intelligence. Au final, les loups s’arrêtent de tourner, formant une double-barrière entre les deux guerriers épuisés : cinq font face à Luke, montrant les crocs, tandis que les autres, comptant le mâle alpha, s’opposent à Dart. Ils vont devoir combattre séparément, visiblement.

Le jeune homme fait tourner ses sabres dans ses mains, déjà enjoué de pouvoir se défouler un peu malgré sa fatigue physique. Les canidés s’approchent doucement de lui, comme pour vouloir le faire reculer, sans succès. Aussitôt, avec une rapidité épatante, l’épéiste fonce dans le demi-cercle de créatures qui gagne du terrain.

"Tempête de lames !!!"

Et d’un coup, il se met à tourner sur lui-même, sabres placés à l’horizontale, tranchants dans le sens de la rotation. Il entre en violente collision avec la créature placée au milieu du demi-cercle, lui coupant net le museau en profondeur dans une giclée de liquide organique. Les deux loups situés de chaque côté de leur congénère sont également touchés par les coups du jeune homme, mais avec une agilité absolument inattendue, les quatre survivants s’éjectent sur les côtés, hors d’atteinte du déluge de lames. Luke s’arrête, étonné de l’efficacité réduite de son attaque : seul un loup sur cinq a été terrassé, alors qu’il prévoyait de tous les mettre hors d’état. Ils sont extrêmement rapides … Presque autant que lui.
Il n’a pas le temps de réfléchir davantage : derrière lui, cinq autres loups restés en retrait viennent de partir à l’assaut, profitant de son inattention : il se retrouve très rapidement assiégé par les neuf bêtes, qui sautent les unes après les autres sur lui pour lui faire la peau. Il parvient à se défendre tant bien que mal, repoussant les assauts à coup de katanas, mais le rythme imposé par les créatures augmente de manière exponentielle …

Dart quant à lui est toujours acculé par les cinq créatures, dont l’énorme loup alpha situé à l’extrême gauche du demi-cercle. Pour le moment, les bêtes n’ont pas l’air de vouloir passer à l’attaque, mais ce n’est pas le même cas de figure pour son partenaire : le guerrier ne tarde pas à remarquer l’état de siège du jeune homme, assailli de tous côté … Apprêtant sa Gunblade, il décide de prendre l’initiative et fonce droit vers le loup au centre, le chemin le plus court pour porter assistance à son ami ; sans crier gare, il enchaîne un combo ultrarapide en plein sur l’animal qui n’a même pas le temps de réagir : il commence par lui asséner un violent coup vertical vers le bas, puis relève brusquement la lame dans un autre coup ascendant en plein dans sa gorge. A peine l’épée relevée, il continue avec une puissante estocade diagonale blessant fortement la bête qui a à peine le temps de reculer, avant de lui balayer les pattes avant d’une autre horizontale et de lui en balancer une autre en plein dans le museau. Enfin, il abat avec fracas l’épée sur le crâne du loup, qui s’éclate à terre sous l’impact, terrassé.

- Folie Héroïque !!

Tout s’est passé en à peine plus d’une seconde. Le reste des loups n’a pas pu réagir durant ce court temps, ce qui ne tarde malheureusement pas : Dart se fait à son tour assaillir par les congénères de la bête qu’il a abattue, sans compter que la vague de loups en renfort derrière lui sort de l’ombre pour rejoindre le conflit à leur tour … Le voyageur joue de son épée pour repousser les assauts, se défendant vaillamment, mais la cavalerie a vite fait de boucher le trou qu’il a ouvert vers son compagnon … Il est à présent dans la même situation que Luke.
Décidé à ne pas se faire mettre en pièce par cette meute de huit loups en furie, l’alpha étant resté un peu en arrière, le guerrier tente le tout pour le tout et fouille rapidement dans son armure pour en sortir et balancer un de ses épuisements gardés en réserve. Au moment où l’objet percute l’une des bêtes, une explosion de flammes détonne aussitôt en brûlant à vif sa cible … Effrayée, la meute de loup s’éloigne de Dart qui en profite pour se mettre à distance. Il a eu chaud sur ce coup-ci.

Les créatures face au guerrier se sont mises à agir de manière méfiante suite à l’explosion soudaine de l’objet. La bête brûlée à vif ne tarde pas à s’effondrer, carbonisée. Dart profite de cet instant de répit pour récupérer …
De son côté, le jeune homme a réussi à se dégager des assauts meurtriers. Les neufs énormes loups sont face à lui, prêts à reprendre leurs attaques, mais au moins il n’est plus encerclé. Il place ses deux katanas sur le côté gauche, lames parallèles, et se concentre un bon coup. Il doit lancer son attaque sur une ligne où sont alignés le plus de canidés possibles, s’il veut leur faire la peau … Au bout de quelques secondes, il se rue finalement en plein dans le tas. Les bêtes foncent en même temps sur lui, mais c’est alors qu’il disparaît l’espace d’un instant dans l’espace, traversant la meute, avant de réapparaître juste derrière …

"Ruée double tranchant !!!"

A sa grande surprise, un seul loup sur le tout est touché. Malgré son attaque ultrarapide, le reste a réussi à esquiver au dernier instant… Comme s’ils avaient prédit sa trajectoire ! Les loups, incroyablement rusés, sont encore au nombre de huit. A peine le jeune homme remis de sa technique, les canidés se mettent en formation autour de lui. Instinctivement, l’épéiste se met en garde, flaquant avec force ses deux sabres en forme de croix face à lui. La seconde d’après, une des imposantes créatures vient donner un puissant coup de griffe dans sa défense, puis une autre lui saute dessus ; il a à peine le temps de bloquer la succession infernale d’attaques portées par les bêtes féroces. A chaque coup, à chaque fois qu’un canidé saute vers lui, il est un peu plus déstabilisé et doit sans cesse se retourner dans la direction du danger. A ce train là, il va se faire déchiqueter s’il ne parvient pas à se dégager du piège vivant.

Du côté du guerrier, toujours huit loups en forme dont l’alpha en retrait. Les canidés auparavant effrayés par la détonation de l’épuisement sont prêts à repartir à l’attaque. Sentant le conflit venir, Dart décide de prendre l’initiative : prenant en cible la bête la plus proche possible, il lève la Gunblade à deux mains, et l’abat avec fracas contre le crâne de l’animal qui tente de s’écarter sans succès. Etourdi, celui-ci n’a pas le temps de réagir alors que le voyageur donne un puissant coup de talon dans son museau, le faisant reculer de quelques centimètres … Le guerrier entend les autres créatures autour se resserrer pour porter secours à leur congénère : il faut qu’il l’achève immédiatement avant de se prendre les représailles. Terminant son enchaînement, il place son épée pointe vers le bas, tranchant de la lame vers la gorge du loup énorme : dans un coup à deux mains une fois de plus, il balance un puissant slash ascendant dans la trachée de la bête. Mortelle, l’attaque met le monstre au tapis. Cela ne fait que le cinquième cadavre à terre.

- Attaque Brûlante …

Dart est au bout de ses limites. Le peu d’énergie qui lui reste suite à cette journée a presque été entièrement dépensé, et il reste encore une quinzaine d’adversaires avides de reprendre leur territoire. Les deux compagnons sont déjà dans de sales draps … Malheureusement pour le guerrier, en fâcheuse posture, le reste de la garnison bestiale a loin d’en avoir fini. Il reste six loups en plus de leur chef gigantesque : la demi-douzaine de déchiqueteurs a vite fait de remarquer son état de faiblesse passager et lui fondent dessus comme des fous-furieux. Désemparé, le voyageur se défend tant bien que mal. Ses meilleures parades ne lui permettent fatalement que de bloquer un coup sur deux : rapidement, sous les torrents de griffes, de morsures, de coup de tête, de charges … Dart commence à se faire sérieusement blesser malgré son armure légère. Bousculé, déchiré, assiégé, il peine à résister aux assauts incessants des bêtes énormes …

Luke sent un coup de griffe lui passer sur la joue droite, lui ouvrant une petite entaille en croix avec la cicatrice héritée d’Electric City. Quelques centimètres plus à gauche, et il n’aurait plus de visage. Néanmoins, ce « petit » risque lui a permis une chose : il s’est jeté, avec agilité, hors de la zone de conflit où les huit loups l’ont mitraillé de coups depuis tout à l’heure. Il a manqué par plusieurs fois de se faire avoir, mais malgré les enchaînements à la suite imposés par les créatures, il a toujours réussi à s’en sortir plus ou moins indemne, mis à part qu’il commence à se sentir un peu fatigué. Il a surtout eu beaucoup de chance … Voyant que leur cible se dérobe, les monstres à quatre pattes s’apprêtent à lui sauter de nouveau dessus, même s’ils ne l’encerclent plus à présent. Le jeune homme ne s’est cependant pas rapproché de Dart, et ne peux donc pas lui prêter main forte … Il se tourne vers ses assaillants, prêt à riposter.

"AMENEZ-VOUS !!! tonne-t-il avec détermination."

La vague de monstres lui déferle dessus. A force de distribuer des coups de sabre de tous côtés, visant les cous de ces loups à la taille d’ours, Luke parvient plus ou moins à bloquer et esquiver les déluges de coups qui lui pleuvent dessus. Les mammifères énormes lui passent dessus, cherchant à le mordre ou à lui arracher les membres, mais sa rapidité hors du commun lui permet de rester intouché … Quand la vague entière est passée, le jeune homme avance de plusieurs pas, essoufflé. Ses muscles crient à la mort, et derrière lui, six loups tiennent encore debout. Il en a égorgé deux durant l’offensive ; les survivants ont su éviter ses coups à temps. S’ils n’étaient pas aussi agiles, il pourrait pourtant tous les mettre à terre sans difficulté … Il se retourne, prêt à se défendre à nouveau. Les animaux restants sont encore en forme : si le rythme continue ainsi, il ne tiendra guère plus longtemps … Les bêtes fondent de nouveau sur lui, ayant compris ses méthodes d’attaque et se déplaçant de manière imprévisible afin de l’avoir une bonne fois pour toute.

A plusieurs mètres de là, Dart parvient à se dégager tant bien que mal des monstres en furie, mais se retrouve nez à nez avec le chef de meute, qui n'hésite pas un seul instant à donner un coup de griffe surpuissant. Le guerrier rouge pare avec sa gunblade, mais à cause de son manque de forces, vole sur plusieurs mètres, atterrissant violemment le dos contre un tronc. Il se relève tant bien que mal, mais constate avec soulagement que son vol plané l'a mis à distance des loups.
Mais son soulagement est de courte durée, quand il constate les difficultés de Luke à se défendre face à la nouvelle stratégie des loups.
Ayant décidé que ce combat a assez duré, Dart sors de sa poche son dernier épuisement, mais au lieu de lancer bêtement le cristal, en casse une pointe, puis lance le reste sur le loup alpha. Le cristal se dissout en poudre au dessus de la bête, qui se retrouve brûlée par une petite colonne de feu, insuffisante pour causer des dégâts mortels. Dart se met à esquisser un sourire.

- Ça va chauffer !


Avec la pointe de cristal dans sa main, le guerrier se met à dessiner dans l'air un symbole, toujours le même, et à chaque fois que le symbole est reproduit, les flammes grandissent, et finalement englobent totalement le monstre.
Autour du brasier ardent, tout combat cesse. Tout le monde, loups comme Luke, regardent la créature gigantesque hurler à la mort dans ses flammes infernales. Au bout d'une quinzaine de secondes, Dart, épuisé, arrête de tracer son symbole, et les flammes se dissipent, laissant à la place un squelette carbonisé.
Pendant une trentaine de secondes, le temps parait suspendu, puis, d'un seul coup, comme si ils sortent d'une léthargie, les loups s'enfuient dans les profondeurs de la forêt, dans des glapissements affolés.
Il ne reste autour du feu de camp que quelques cadavres de loups, dont deux carbonisés, ainsi que les deux compagnons. Le phénomène le plus étrange est qu'autour des cadavres calcinés, pas un seul brin d'herbe n'a roussi.


Dernière édition par Lukeskywalker62 le Sam 5 Mar - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://luke62.over-blog.fr/
Lukeskywalker62
Admin
Admin
avatar

Messages : 239
Age : 23
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine ...

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Ven 25 Fév - 2:46

Les deux guerriers tombent à terre, littéralement épuisés, n'ayant assez de forces que pour parler.

"Eh ben... tu sais chauffer l'ambiance toi !"

Dart sourit, même si cela lui demande des efforts titanesques.
Luke continue de parler.

"Dis, comment t'as fait ça ? Le premier sort était bof, mais sur le gros mastodonte... Ca pétais le feu ! Et comment t'as évité l'incendie de forêt ?"

Autant de questions auxquelles Dart répond, toujours avec autant de difficulté.

- Pour le truc du sort surpuissant, c'est une particularité de certains objets d'attaque. L'épuisement et l'épieu givre que t'as dans ta poche ont ce même point commun, on peut multiplier jusqu'à quatre fois leur puissance en faisant une simple manipulation.
"Quatre fois ? Génial ! Comment on fait ?"

Luke a des étoiles dans les yeux, et le guerrier rouge commence à expliquer.

- C'est en fait tout bête, les objets d'attaques sont des cristaux au cœur desquels on a enfermé un sort, réduit à sa puissance minimale. Quand on lance le cristal simplement, il se brise et libère le sort. Les créateurs de ses cristaux ont néanmoins laissé dans l'enchantement un moyen de faire ressortir le sort à sa puissance maximale. Quand on casse le cristal, il se désagrège dans l'air, retenant tout de même le sortilège le temps qu'il atteigne sa cible. Le bout enlevé active alors l'enchantement de renforcement du sortilège, consistant à tracer dans l'air un symbole propre à chaque sort avec le bout arraché. C'est pour ça qu'on lui donne une forme pointue, pour que les symboles soient faciles à tracer. Les flammes de l'épuisement ne brûlent que la personne que je cible, rien d'autre. Pratique pour incendier quelqu'un en intérieur.
"Comment t'as appris tout ça ? T'es né dans une bibliothèque ?"
- Héhé, nan, c'est Albert le rat de bibliothèque. J'ai appris ce truc d'un marchand vagabond, durant mes voyages. Je crois qu'on devrait dormir, les bêtes sauvages vont pas s'approcher de ce coin de la forêt avant un bon moment.
"Qu'ils viennent, qu'il viennent, je vais les éclater. Mais deux secondes, avant de dormir, et si tu m'expliquais un tout petit peu ce qu'il faut faire dans cette forêt ? J'ai pas tout compris ..."

Dart respire un grand coup, puis s'éclaircit la gorge. Il est vrai qu'un petit résumé de la situation s'impose, même après cette journée éprouvante de course folle et de combat sans répit. La forêt d'Eniarel promet d'être une étape importante de leur voyage, et il ne serait pas bon de s'y jeter sans être préparé convenablement.

- Déjà, on doit la traverser...
"...Là, tu me prends pour un crétin."
- ...Mais c'est impossible avec notre puissance actuelle. Le Vyrage nous surveille, et dès qu'on sortira de la forêt, il y aura le même combat, et cette fois on se fera sans doute tuer.
"Avec un bras en moins ? Tu rigoles ?"
- Nan, il sait les faire repousser au bout de quelques minutes, faut vraiment le foutre dans la lave pour être tranquille. Ou le toucher mortellement, mais là, c'est super chaud.

Luke fronce les sourcils, perplexe malgré son état d'excitation.

"J'aime pas comment tu présentes la situation, on dirait qu'on va tous y rester. T'es vachement négatif ..."
- Non, réaliste. Mais bon, je crois qu'il y a encore de l'espoir. Car, avant de se casser, on doit retrouver une chose.
"C'est justement ça que j'ai pas compris ! On cherche quoi ?"
- L'un des fragments de mon âme de dragoon. T'étais sur la lune perpétuelle hier soir ou quoi ?
"Bah non, j'étais dans la taverne à t'écouter, mais j'avoue ne pas tout avoir suivi. C'est bien les morceaux de la pierre rouge que t'as dans ta poche, c'est ça ?"
- Oui, c'est ça ! Si j'en trouve un nouveau, je double ma puissance ! Dans cette situation, on aurait plus de chances de survie.
"Quant au Vyrage, il va passer l'arme à gauche ! Gnéhéhé !"
- ...Va dormir, toi, t'en as bien besoin.

C'est sur ces derniers mots que les guerriers décident de couper court à la conversation, et s'allongent sur l'herbe éclairée par le feu de bois encore crépitant. Le lendemain sera une dure journée, la forêt d'Eniarel étant passablement étendue sur la longueur. La marche s'annoncera longue, et le repos s'avère plus que nécessaire après autant de péripéties. Les deux compagnons, dévorés par la fatigue, ne tardent pas à succomber aux bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
http://luke62.over-blog.fr/
youlit
Admin
Admin
avatar

Messages : 322
Age : 22

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Lun 7 Mar - 1:11

Le soleil est déjà bien haut dans le ciel quand, au moment où il parvient à percer la cime des arbres, il réveille les deux aventuriers. Dart et Luke se lèvent, puis s'avancent vers le feu de camp, éteint depuis longtemps, pour manger les derniers bouts de lézard. Crus.
Un bout de lézard dans la bouche, le guerrier rouge regarde Luke, manifestement dans le cirage, mâchouillant son bout de viande, et sans une égratignure.
Il regarde son propre état, il est couvert de griffures sans grande gravité sur les bras, son pantalon de cuir tombe en lambeaux et son armure rouge est en miettes, à peine quelques bouts d'acier et les fixations en cuir tenant encore, révélant une simple veste en tissu blanc. A part ça, il n'a aucune blessure sérieuse. Sa jambe lui donne quelques élancements, mais rien de bien contraignant.

- Les armures les plus solides de tout Lohan, c'est ça ouais... Dabas, quand je rentre, je te bute.

"... Qu'est-ce que t'as ?"

Pendant le constat des dégâts, le manieur de sabres a eu le temps de se réveiller correctement. De toute évidence, il a de nouveau basculé de personnalité. Il se dépêche d'engloutir son bout de viande puis d'en prélever de nouveaux sur les cadavres de loups, pour refaire les réserves de nourriture. Maintenant, il attend patiemment le départ.

- Laisse tomber. Je parlais dans ma barbe.
"... T'es imberbe."

Un ange passe. Sans aucun commentaire.

"Bougeons-nous. On a encore du chemin à faire avant Faromis."


Dart ne proteste pas, car même s'il lui faut récupérer un fragment de son âme de dragoon, il ressent sa présence dans la direction que Luke indique comme étant celle de Faromis.
C'est ainsi que les deux aventuriers continuent leur avancée au plus profond de la forêt.
Une demi-journée passe, tranquillement. Enfin presque, durant les premières heures, les deux aventuriers n'ont croisé aucune créature, puis, quand ils ont atteint une certaine profondeur de la forêt, ils sont tombés sur plusieurs groupes de monstres. Après leur passage, les bêtes sont dans un état de bouillie hachée, laissées dans les sillages du duo particulièrement en forme malgré le harassement de la veille.
Pendant l'une des altercations perpétuelles de Luke et Dart, causant la mort d'une douzaine d’écureuils de la taille d'un loup, la terre se met soudain à trembler de manière violente, plaquant les deux olibrius au sol. Plusieurs minutes passent, puis le tremblement cesse. Les deux compagnons se relèvent, étourdis.

"Génial, un séisme maintenant, grogne l'épéiste de mauvaise humeur. Qu'est-ce qu'il va encore nous tomber dessus ?"

Dart remarque que la demi-pénombre de la forêt s’interrompt un peu plus loin, et décide d'aller voir.

- Dis, tu connais un truc capable d'éventrer le sol ?
"Non. Pourquoi cette ... Ah, d'accord. Juste parfait."

Luke vient de rejoindre Dart, devant une crevasse béante, large d'une centaine de mètres et s’enfonçant tel un puits sans fond dans les entrailles de la terre.
Les deux combattants observent plus attentivement le trou, et constatent que les arbres de la zone sont tellement grands que les troncs tombés dans le puits sont pour la plupart coincés entre les deux rives, à plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Formant un enchevêtrement végétal étrange.

"Ca pourra toujours nous servir de filet de sécurité ...
suppose le jeune homme avec sa voix froide. Si on veut traverser ce truc, il va falloir chercher un autre tronc pour faire une passerelle."
- Tu sais, je peux te prendre avec moi et voler jusqu'à l'autre côté...
"Désolé, mais je préfère pas. J'ai vraiment pas confiance."
- Comment ça, pas confiance ? J'ai largement la force de te porter !
"Oui, tu as aussi largement la capacité de me lâcher dans le vide."

Gros silence. Vexé, Dart part à la recherche avec Luke d'un pont naturel, en ronchonnant un peu durant tout le trajet. Soudain, après une bonne heure de recherche, les deux aventuriers entendent un cri. Une voix humaine.

- A l'aiiiiiiide ! Au secouuuuuuuuuurs !

Le guerrier dragoon se raidit soudain à l'écoute de ces hurlements.

- Nom d'un chien. Cette voix m'est familière.
"En pleine forêt ? interroge Luke, sceptique. Ça m'étonnerai pas mal que t'aies des connaissances dans un coin aussi paumé du monde."
- Non seulement cette voix m'est familière, mais je pense savoir d'où elle vient, et ça ne m'étonne même pas. Regarde à tes pieds.

( ♫ ) A une dizaine de mètres dans le ravin, miraculeusement le col de son vêtement accroché à une racine, un homme se débat sous la peur du vide. C'est un homme au teint mat, coiffé d'un chapeau rouge et jaune assez comique, et vêtu d'une chemise en toile jaune criard, surmonté d'une veste bleue marine, ainsi que d'un pantalon violet clair. Sa tenue et sa position rend sa situation plus que comique, ridicule.
Dart décide de s’adresser à lui, un grand sourire aux lèvres.

- Salut Dabas, comment ça va ?
"... Ca fait le troisième type qu'il connaît qu'on rencontre, marmonne Luke entre ses dents. Ca commence à devenir louche, tout ça."

Le type en question arrête de s'agiter et relève la tête pour crier.

- A ton avis, conn... Dart ? C'est toi ?
- Nan c'est l'empereur Diaz. Bon, je vais te sortir de là, attends un peu.


Le temps d'un flash de lumière, Dart se transforme en dragoon. Il récupère le pauvre homme, remonte pour le poser à terre, puis reprend sa forme humaine. L'effort total de cette transformation d'une dizaine de secondes est quasi nul.
Le sauvé lisse sa moustache avec un regard de gratitude.

- Merci mon ami ! Tu m'as sauvé encore une fois !
- Bah c'est rien !

Et sur ses mots, ils se font une grande accolade, tels de vieux amis se rencontrant rarement. Luke interrompt leur retrouvailles, interdit.

"Hum, Dabas, c'est ça ? Tu viens de dire "encore une fois". Tu dois vraiment être un idiot fini pour déjà t'être foutu dans une merde pareille."

- C'est comme ça qu'on s'est rencontré ! Il avait fait fort, il avait réussi à se coincer au bord d'un puits de lave au beau milieu d'une chaine de volcan !
"..."


L'épéiste préfère ne rien commenter de tout ça. Son mutisme révélateur enclenche un grand éclat de rire de la part des deux autres, puis le double miraculé remarque quelque chose.

- Tiens, Dart ? Que s'est-il passé avec ton armure ?

Le détail à ne pas citer.
Un second tremblement de terre se déclenche, mais cette fois-ci, il est vocal.
Dart hurle pendant un quart d'heure sur Dabas pour lui expliquer à quel point l'armure qu'il lui avait refilé était merdique, qu'il était un arnaqueur de la pire espèce, et optionnellement le sens de la vie, le tout avec un vocabulaire pouvant choquer la plupart des personnes matures de ce monde.
Luke interrompt ce festival avant que Dabas ne tombe à nouveau dans le ravin :

"Vous n'allez quand même pas me dire que ce nigaud est en fait marchand ?"

Grand silence. Très long. Grand moment de solitude pour l'épéiste.

- Ce n'est que maintenant... qu'il s'en aperçoit... Il est con ou quoi... ?
- Nan, c'est bien pire que ça.

Très grand moment de solitude pour Luke.
Sur un silence commun, les trois hommes au bord du ravin décident de changer de sujet.

- Au fait, qu'est-ce qui t'amène ici ? On est quand même sur un autre continent, là.

- Ben, les monarques d'Ultimesse sont rentrés en contact avec ce continent il y a un mois, je suis un arrivant de la première expédition qui a été organisée pour entrer en contact avec les habitants, arrivée il y a trois semaines. Je voulais en profiter pour devancer tous les marchands et avoir des marchandises rares. J'ai vu Haschel et Kongol sur le bateau, mais ... t'y étais pas toi ?
- Non, je suis arrivé il y a trois mois.
- ...

Grand silence de Dabas, et regard suspicieux de Luke.

- Tu es allé sur un continent que personne ne connaissait en Ultimesse... deux mois avant sa découverte ?!
- Ben Albert et moi avons découvert ce continent il y a quatre mois, mais on avait décidé d'attendre un peu avant de révéler ses infos.
- ...
"Tu peux me dire comment t'es venu ?"
- Ben à ton avis ? En volant !

Air blasé de Luke, regard interloqué de Dabas.

- T'es suicidaire ou quoi ? Attends, il a fallu quinze jours pour qu'on arrive ici avec la Reine Furie, qui je te rappelle va à peu près à la même vitesse qu'un dragon en vol ! D'ailleurs, je comprends mieux pourquoi le bateau était déjà prêt deux jours après la découverte...
- Il y avait des archipels en cours de route, j'ai pu m'arrêter et faire des pauses, tu crois quoi ?

Luke reste dubitatif devant les explications de Dart, au vu de l'état d'épuisement du guerrier la veille. Cependant, il y a un détail qui inquiète plus particulièrement le jeune homme, qui fronce les sourcils en dévisageant son compagnon.

"T'es pas passé par le petit continent entre deux ? Ca aurait été beaucoup plus facile."
- ...Hein ? Qu'est-ce que tu racontes ?
"Tu ne savais pas ? Ton continent, là, Ultimesse, est à l'opposé de là où nous sommes par rapport à notre planète. Qui comme tu l'as dit l'autre soir, est une sphère ... En bref, nous sommes certainement à l'antipode de ton continent natal. Mais y'a pas rien d'autre qu'une mer gigantesque qui sépare les deux : tout à l'Est du continent sur lequel nous sommes, il y a une île énorme également, qui pourrait un peu servir de passerelle entre les deux. Je n'ai jamais vu à quoi ressemblait Ultimesse, ni où ça se situait exactement par rapport à nous, mais à mon avis ça aurait été beaucoup plus pratique de passer par ce bout de terre, que de s'embêter à prendre un autre chemin avec tes archipels."

Dart et Dabas restent silencieux. Le voyageur n'aurait pas cru son compagnon aussi calé côté géographie, il ignorait d'ailleurs l'existence de ce petit continent entre Ultimesse et ici. Visiblement, il avait sans doute dû prendre un autre chemin, moins confortable ...
Décidant de couper court à ces réflexions, le dragoon poursuit sa discussion avec le marchand alors que Luke croise les bras.

- Mais au fait !? Vous êtes venus ici avec la Reine Furie ? Mais c'est à vous de vous demander si vous êtes pas suicidaires ! Venir explorer un continent avec une embarcation militaire, c'est le meilleur moyen de se mettre les royaumes locaux à dos !
- Ouais, bon... c'est le seul bâtiment pouvant résister aux monstres marins de l'océan... c'était ça ou finir dans la gueule d'un serpent de mer ou autre bête infernale !

Silence de Dart. Il n'a pas pensé aux monstres marins. Il décide de changer de sujet.

- Au fait, t'as quoi à vendre en ce moment ?
- Attends, je fouille mon sac.... et au fait, je te fais une réduc' pour m'excuser de l'armure ! Cela vaut aussi pour ton copain.
"Parfait."
Revenir en haut Aller en bas
http://les-dragoons.forums-actifs.com/forum.htm
Lukeskywalker62
Admin
Admin
avatar

Messages : 239
Age : 23
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine ...

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Mer 6 Avr - 0:10

Dabas déballe son sac face aux aventuriers, mais étrangement, Luke n'a pas l'air de s'intéresser à la marchandise ...

"Bon, ça marche aussi dans l'autre sens ?"
- ... Quoi ? Qu'est-ce que tu veux dire ?
"Si je veux te vendre un truc, tu veux bien me le racheter moyennant finance ?"
- En temps normal je t'aurais envoyé voir là-bas si j'y suis, mais c'est bien parce que Dart est là. Qu'est-ce que tu as à me montrer ?

Luke fouille rapidement dans les poches de sa bure, et en ressort ... deux espèces de boules de tissu. Il les déplie, les défroisse, et bientôt, cela prend la forme de deux espèces de tuyaux de matière semblable à son vêtement. En vérité, il ne s'agissait rien d'autre que de ses manches, qu'il avait amputées à sa tenue la veille ...

"Combien, pour ces étoffes ? C'est du textile soigné."
- Euh ... Désolé, mais je vois pas comment donner plus d'une pièce d'or pour ça ...
"Multiplie ça par trois, et j'aurai une raison de te laisser en vie."

Dabas frissonne. Il aurait normalement refusé clair et net sans aucune hésitation pour un chantage aussi grossier, mais là, l'aura sombre qui se dégage du jeune homme lui fait vraiment peur. Il déglutit difficilement, puis acquiesce à contrecœur. Les trois pièces d'or données, il range la camelote qu'on lui a refilée dans son sac d'un air contrarié, puis Luke se tourne vers Dart.

"Et voilà pour le flacon d'encre. Désolé du retard, et je te conseille pas de me demander d'intérêt."

Et il lui met les pièces dans la main. A présent acquitté de sa dette, Luke va s'asseoir au pied d'un arbre, laissant derrière lui un Dabas empli de frustration et un Dart au bord des larmes de rire.
C'est au tour du guerrier de faire affaire, et là les deux compères se mettent très vite d'accord. Dart repart avec une trentaine de cristaux de petite taille dans ses poches, pour le prix d'une dizaine.

- Alors, si j'ai bien compté, j'ai sept épuisements, dix magma, six épieux givre et sept blizzards. Et il me reste au moins trois-cent pièces d'or. C'est bon, je pense que je vais pouvoir m'acheter une bonne armure...
- Je crois que si tu veux une armure de bonne qualité, il va falloir avoir plus. Les prix des armuriers sur ce continent est tout simplement abusif.
- Et c'est toi qui me dis ça...
- Je suis sérieux. Trois-cent pièces d'or, c'est à peine le coût de la camelote ! C'est minimum huit-cent pièces pour commencer à avoir de la qualité !
- Et merde, je vais être obligé de me remettre à piller les cadavres pour avoir le fric nécessaire...

Satisfait, le combattant se dirige vers Luke, et lui jette dessus une partie des petits cristaux. S'interrompant dans son écriture, le jeune homme lance un regard mélangeant étonnement et franc mécontentement envers son camarade.

- C'est cadeau, et t'as pas intérêt à refuser. Les bleu clair, c'est les épieux givres, ça plante de la glace dans le bide des gens, les bleu foncé sont des blizzards, ça congèle tout ce qui bouge dans un sacré rayon.

Luke reste muet, ne préférant rien répondre. Il range les artefacts dans sa bure d'un geste désinvolte, puis reprend son activité aussi sec. Ayant présenté de façon simple les objets offerts, Dart se dirige de nouveau vers Dabas.

- On cherche ensemble un moyen de traverser ce gouffre ?
- D'accord, mais je ne vais pas plus loin avec vous deux. Ton ami me fait peur....

L'épéiste à la gunblade éclate d'un bon rire, laissant à l'écrivain en herbe le temps de se relever, et à la petite compagnie de prendre le départ, explorant les abords du gouffre à la recherche de quelque chose pouvant faire office de pont. Ils ne leur faut qu'une petite demi-heure pour trouver enfin un tronc stable et à bonne hauteur.
La traversée de la masse de bois imposante ne se fait pas sans heurt, Luke accusant à plusieurs reprises le dragoon de l'avoir poussé dans le vide. Mis à part cela, il n'y a pas d'autres anicroches, et aucun autre problème plus majeur ne vient parasiter la progression du groupe.
Une fois le tronc traversé, Dabas dit au revoir à son ami, et Luke ne manque pas de faire ressurgir son aura meurtrière, pour laisser une marque impérissable de frayeur chez le marchand maladroit.
Ce dernier s'enfuit à toute vapeur, décidé à ne plus jamais retomber sur un pareil fou-furieux ...
De nouveaux seuls, les deux aventuriers laissent le gouffre derrière eux, et s'enfoncent de plus en plus dans le cœur de la forêt. Ainsi, ils se mettent à progresser de plus en plus profondément à l'intérieur de la Sylve d'Eniarel, à un point tel que la lumière ne parvient plus à filtrer à travers la cime des arbres. Les branchages, touffus et nombreux, finissent par être suffisamment épais pour bloquer presque totalement les rayons lumineux de l'astre céleste ...

Les deux compagnons décident de s'arrêter quelques instants, le temps de réfléchir à un moyen de s'éclairer dans cette obscurité insondable de leurs yeux. Moyen très vite procuré par Dart, qui décide d'enflammer deux branches d'arbres pour s'en servir comme torches. Après ce court bémol résolu, ils reprennent leur marche.
Le temps passe très lentement, interminable. Leurs pas martelant la surface molle de la terre sèche sous leurs semelles, les arbres continuent de se suivre sans pouvoir leur donner de moindre repère. Luke connait bien cette impression : après tout, ce n'est pas la première fois qu'il s'aventure dans cette sylve. Ils doivent en tout cas avoir parcouru une bonne partie du chemin, même si de grandes distances les attendent encore. Dans tous les cas, le jeune homme sait d'instinct qu'ils se dirigent dans la bonne direction ... Quand ils décident enfin de s'arrêter pour se reposer, ils ne peuvent pas dire exactement quelle heure il est, le soleil ne pouvant pas se montrer ; mais à leurs pieds usés, ils devinent qu'il est temps de faire une pause.
Fatigués, les deux aventuriers décident de montrer le camp. Après avoir dressé un feu de bois, ils mangent quelques morceaux de viande de loup ... Puis s'endorment très vite, en veillant à laisser le feu allumé, pour éviter des attaques de monstres sauvages.

C'est déjà leur deuxième nuit à l'abri des troncs de la forêt. La journée a été relativement calme pour eux, à l'inverse de quelques bêtes qui ont eu le malheur de croiser leur route. Les emplettes faites auprès du marchand de passage se sont avérées fructueuses aussi, bien que Luke n'a toujours pas trouvé d'utilité quelconque à ces objets magiques qu'il ne sait pas utiliser. Dart, lui, se préoccupe surtout du destin de sa future armure ... En attendant, les deux se laissent aller au sommeil profond.


Dernière édition par Lukeskywalker62 le Sam 4 Juin - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://luke62.over-blog.fr/
youlit
Admin
Admin
avatar

Messages : 322
Age : 22

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Ven 15 Avr - 16:15

Dans le cœur de la forêt, dans les ténèbres les plus totales, subsiste un petit point de lumière, émise par une torche quasiment consumée. Cette lumière dévoile deux personnes en train de dormir paisiblement, ou presque, dans cette obscurité oppressante. La lueur de la torche finit par s'éteindre, remplacée par celle, plus faible encore, de deux yeux bridés qui s'ouvrent.
L'obscurité ne le gênant pas, Dart regarde son compagnon, toujours endormi. Il se lève, courbaturé par une nuit à même la terre, sans herbe pour rendre le sommeil plus agréable, puis fait quelques pas pour se dégourdir les jambes.
Soudain, quelque chose se met à briller dans la poche du pantalon du guerrier. C'est son Âme de Dragoon, qui est de plus en plus luisante. Dans l'obscurité, Dart sourit, le fragment suivant est tout près d'ici.
Sans réveiller son ami, le guerrier à l'armure rouge brisée part dans la direction où la pierre brille avec le plus d'intensité. Au bout de quelques minutes dans l'obscurité la plus totale, Dart se retrouve dans un lieu vaste, vide d'arbre, et pourtant, les feuillages cachent toujours la lumière, un dôme de verdure se formant dans les hauteurs.

- Est-ce vraiment naturel ...?


Le guerrier a la confirmation que ce n'est pas naturel, quand il arrive à distinguer dans la pénombre un autel, au sommet d'un escalier en pierre. Le tout est recouvert par des monticules de lianes et autres plantes rampantes, pâles à cause du manque de lumière, donnant l'impression que ce lieu est recouvert par un squelette mou. Un détail l'interpelle, au milieu de l'escalier. Visible de loin, il y a une fente, d'où s’échappe une lueur rougeâtre. Il grimpe à l'escalier, et découvre, enfoncé d'une trentaine de centimètres dans la roche, le fameux fragment qu'il recherche.
Dart met quelques minutes à tâtonner avec ses doigts dans la fente minuscule, pour finalement extirper le cristal de sa geôle de roche.
Désormais dans sa main droite se trouve un grand cristal rouge fragmenté, aux allures d'hémisphère, tandis que dans sa main gauche se tient un petit cristal de même couleur. Il joint ses deux mains et une grande lumière englobe le combattant, qui, quand elle se dissipe, laisse place au dragoon.
Sur le point de reprendre sa forme humaine, Dart décide avant d'aller regarder l'autel avec plus d'attention, sa nyctalopie étant améliorée par sa métamorphose.

Il monte les marches unes à unes, pour finalement voir rien d'autre sur l'autel qu'un creux de forme circulaire, à moitié recouvert de lierre. Curieusement, cette forme lui rappelle quelque chose, et il fouille instinctivement entre deux écailles qui correspondent aux poches de son pantalon. Il en sort quelque chose, ce à quoi il a pensé : le médaillon ramassé dans le désert, quelques jours plus tôt. Il compare l'objet et le creux ... Pour constater que leurs formes sont identiques. Alors, pour tester, il place le médaillon dans cet emplacement.
A sa grande surprise, un déclic retentit et la roche de l'autel décide soudain de s'illuminer. Cette lumière devient très vite étincelante, irradiant une lueur pure ... Qui se répand sur les côtés de l'escalier, plongeant progressivement toute la zone dans une clarté surnaturelle.
Et c'est là que Dart remarque, recouvert lui aussi de plantes rampantes, un tas de rochers placés de façon pas naturelle du tout. On pourrait comparer cet agrégat de roches à un enfant difforme en position fœtale, le tout faisant la taille de l'autel et de l'escalier réunis. La lumière atteint d'abord le premier rocher, qui se met à trembler, vite suivi par les autres pierres de la masse. L'autel se met à trembler à son tour, et s'enfonce dans le sol, lentement, rendant progressivement Dart ridicule face à ce tas de roche gargantuesque.
Soudain, les rochers cessent de trembler, pour entrer en lévitation et faire ainsi lever un gigantesque golem devant Dart. Le résultat de ce mécanisme mystique est tout simplement stupéfiant, même si le guerrier préfère ne pas s'émerveiller trop longtemps face à ce truc géant qu'il vient de réveiller bien malgré lui. Ce n'est sans doute pas son jour, ou plutôt sa nuit de chance.

- La vache, d'abord un Vyrage, ensuite des loups affamés, un gouffre sans fond, et maintenant ça ? Mais on veut ma peau là, c'est pas possible !

Il n'a pas le temps d'ajouter autre chose avant d'esquiver le poing grossier, fonçant droit vers lui, qui tente de l'aplatir.

Le combat commence !
Revenir en haut Aller en bas
http://les-dragoons.forums-actifs.com/forum.htm
Lukeskywalker62
Admin
Admin
avatar

Messages : 239
Age : 23
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine ...

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Sam 4 Juin - 2:42

Après une roulade hâtive, le guerrier dragon s'envole, le dôme de verdure étant suffisamment haut pour lui laisser toute sa liberté de mouvement, ainsi que d'être à l’abri de la créature. Il en profite pour détailler son ennemi : un colosse qui doit maintenant atteindre la dizaine de mètres de haut, la tête difforme, un peu comme un bébé à qui on aurait lancé des rochers dans le visage pendant des heures. Tous les morceaux de roche se sont rassemblés dans une sorte de buste ainsi que de des membres supérieurs et inférieurs. Le tout donne l'impression de voir un enfant grossier taillé dans la pierre.
Dart décide de passer à l'attaque.
Il retourne au sol, puis vole en rase-motte, frôlant presque la terre, vers son ennemi. Avant la moindre réaction du golem, il assène un grand coup de taille dans ce qui s'avère être l'une de ses jambes, puis s'élève et retombe pour asséner un coup de Gunblade sur son crâne. Usant de sa grande vitesse, et prenant l'ennemi au dépourvu, il repart illico en arrière pour asséner un grand coup de taille sur le flanc de l'agrégat rocheux. Il se positionne ensuite à quelques mètres du sol, place sa lame pointe vers l'avant, puis avec une grande poussée de ses ailes, fonce vers l'ennemi. Il lui assène alors une puissant estocade dans la collision, plongeant le fer dans le buste minéral, puis, dans l'encoche crée par la Gunblade, tire. Le recul de l'arme le propulse hors de de portée de pierre, et hors de danger par la même occasion. Toujours aucune réaction de la part de l'autre.

- Trop facile, ce truc est lent comme pas possible... Ah, ben génial. Tout bonnement génial.
Le combattant dragon constate les dégâts de sa technique : la pierre est à peine ébréchée au niveau de la tête et de la jambe, le buste est parcouru d'une fine rainure transversale, au centre de laquelle se trouve un trou minuscule : celui du tir effectué quelques instants plus tôt. Son attaque s'est révélée passablement inutile ...

Le golem commence, toujours lentement mais sûrement, à s'animer. Il prend à une seule main un rocher faisant trois fois la taille de Dart, puis se met à le broyer entre ses mains.

- Mais il fait quoi... ?

A force de malaxer, le golem se retrouve avec un sphère de la taille d'un demi-Dart, mais étrangement, aucun débris n'est tombé au sol.
Le monstre de pierre finit par lancer son projectile à une vitesse et une force stupéfiante, forçant le guerrier dragon à user de toute son agilité pour l'esquiver. La sphère, toujours dans sa course folle, atterrit des les arbres, créant d’immenses crevasses dans les troncs. Puis d'un coup, dans un grand bruit de craquements désagréables ... Elle reprend la forme d'un simple rocher gigantesque, tout en explosant en plusieurs morceaux s'éparpillant dans toute la zone. Le guerrier esquive de justesse les projectiles aléatoires aux trajectoires imprévisibles.
L'un des morceaux mal esquivés se cogne contre l'une des écailles de son avant-bras, ébréchant cette dernière.

- Mais c'est quoi cette roche ?

Il n'a pas le temps de réfléchir plus quand le golem recommence sa manœuvre, impassible.

- Ah non, cette fois, je vais pas te laisser faire !

Dart plante la gunblade dans le sol, puis fait un triangle avec ses deux mains. Un brasier commencer à se former dans ce triangle qu'il élargit, tandis que le golem continue sa seconde sphère infernale.
Au bout de quelques secondes, une boule de feu de la taille de du poitrail de Dart se forme devant celui-ci, qui s'élève dans les airs. Le golem, quant à lui, dispose d'un sphère encore plus compactée que la précédente, qu'il commence à lancer, à une vitesse encore plus fulgurante que la première fois.
Dart enlève ses mains de la boule de feu, puis met son poing en arrière. La sphère est à vingt mètres.
Il attend le moment opportun pour lancer sa technique. La sphère est à dix mètres.
Il trouve le moment propice et commence à envoyer son poing vers sa boule de feu. La sphère est à cinq mètres.
Son poing entre en contact avec la boule de feu. La sphère est à deux mètres.

- LANCE FEU !

La boule de feu est percutée par le poing de Dart avec une violence inouïe, puis est propulsée vers la sphère de roches qui est à une distance critique. Les deux entrent en contact. Le temps semble figé, aucun des deux projectiles ne semblent plus bouger. Puis, la roche se met à reculer. Lentement, elle recule vers son lanceur. La vitesse des flammes augmente, pour finalement prendre la vitesse perdue par la roche. Au moment où le double projectile atteint le golem, les roches reviennent à leur taille initiale, et la boule de feu, déstabilisée, explose dans un bruit assourdissant. Des débris de roches ardentes volent en tout sens, et la scène se retrouve cachée par un épais nuage de fumée.


Pendant ce temps, non-loin de là...

Un jeune homme déambule à pleines jambes dans la forêt obscure, comme pour rattraper le renard qui vient de lui subtiliser son sandwich. Sauf que Luke n'a ni sandwich, ni renard à rattraper ...
L'épéiste, katanas dans chaque main, enchaîne enjambées sur enjambées droit vers la faible lumière qu'il entraperçoit d'entre les épais troncs. Et accessoirement, vers le tintamarre infernal qui vient de le réveiller voici pas moins de cinq minutes. Et le comble, c'est qu'il s'est tout à fait levé du bon pied.
L'esprit complètement réveillé et frétillant d'excitation, Luke fend l'air et slalome entre les arbres, un grand sourire accroché à son visage balafré et le regard perçant. Bizarrement, ce boucan lui rappelle presque l'ambiance des soirées dans les tavernes des quatre coins du continent. Avec quelques détonations et autres explosivités en plus.

Ce n'est cependant pas un festin qui l'attend dans la clairière où il débouche. D'un geste prompt, il saute par-dessus une des énormes racines millénaires, et atterrit sur l'herbe avec un petit dérapage improvisé. Tout ça, pour atterrir dans un écran de fumée des plus impénétrables. La lumière de tout à l'heure est légèrement dissimulée derrière ces nombreuses particules de poussière, qui retombent petit à petit ... Luke reste ahuri quelques secondes, le temps que l'écran se dissipe. Puis, la visibilité redevient correcte, laissant apparaître plusieurs choses. De un, un sol jonchés de roches calcinées. De deux, un dragoon dans les airs, désarmé, à trois-quatre mètres en hauteur de lui. De trois, et pas des moindres ... Un golem énorme, debout à l'autre bout du lieu, derrière lequel luit un autel illuminé. Le jeune homme ouvre ses mirettes.

"Wahou, par tous les diables ! Je rêve vraiment pas ! C'est Thardus !!"

Dart se retourne vers le nouvel arrivé qu'il vient tout juste de remarquer.

- Hein, comment ça "c'est Thardus" ? Et depuis quand t'es réveillé, toi ?!
"Hé, j'pourrais t'poser la même question, vieil idiot ! rigole le jeune homme. D'abord, qu'est-ce que t'as bien pu fabriquer pour réveiller Thardus, hein ? Je pensais que c’était qu'une légende, le pire ! Mwahahaha !!!"

Le jeune homme n'a vraiment pas l'air de se rendre compte de la situation, ce qui a le don de mettre Dart sur les nerfs. Il ne peut pas se passer une minute avec Luke sans que celui-ci ne l'exaspère ... En plus, sa gunblade est toujours plantée au sol, et le fameux "Thardus" ne va sans doute pas tarder à repartir à l'attaque. Ce n'est pas le moment de déconner.

- Si tu as fini de rire comme un bossu, viens te battre, un peu d'aide ne serait pas trop superflue !
"Ok, si t'insistes !"

Le combat reprend de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
http://luke62.over-blog.fr/
Lukeskywalker62
Admin
Admin
avatar

Messages : 239
Age : 23
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine ...

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Sam 11 Juin - 23:05

L’échange verbal ne dure pas une seconde de plus que Dart plonge droit vers le sol, et saisit sa gunblade plantée dans la terre. Luke jette un œil au golem : celui-ci, ou "Thardus" pour les intimes, est de nouveau entré en possession de nombreuses roches … Et s’est mis à les broyer, comme pour les malaxer. L’épéiste ne comprend pas immédiatement le but de cette action, n’étant pas présent la fois précédente, et se lèche les babines.

"Allez, viens prendre ta pâtée, Thardus !!"

Le jeune homme en bure noire décide d’attaquer de front le mastodonte, se précipitant vers lui à une vitesse phénoménale, qui surprend même Dart. En moins de quelques secondes, Luke parvint à proximité des jambes du colosse, et exécute un saut en longueur qui lui fait parcourir plusieurs mètres à cinquante centimètres au-dessus du sol … Juste dans la trajectoire du membre postérieur gauche. Propulsé comme une balle de fusil, l’épéiste brandit ses deux lames et les abat à vitesse éclair en plein dans la pierre, dans le mouvement. Le choc est intense, mais les katanas ne sont pas passés à travers la roche. Luke atterrit au sol et dérape sur plusieurs mètres, tandis que son compagnon armé de nouveau s’approche de la cible. L’épéiste avait au départ l’intention de déséquilibrer le monstre, mais le résultat de son attaque ne constitue que deux banales entailles dans ce qui devrait être le mollet gauche du golem … L’absence de réaction de la part de l’ennemi permet à Luke de repartir aussitôt à l’assaut, attaquant les jambes du colosse à grandes distributions de coups.

Dart, armé de sa gunblade, arrive très rapidement à proximité du golem. Il a vite vu son coéquipier s’attaquer aux jambes, mais il n’a pas l’intention d’aller le rejoindre : il opte pour une attaque frontale, une fois de plus, profitant de la lenteur du tas de pierres vivant. Il lève rapidement son tranchant en l’air, fais mine de viser la tête difforme de la chose … Mais au moment où il s’apprête à l’abattre en un coup asséné, il change brutalement de trajectoire et plonge sur le côté, assénant un coup de taille au flanc gauche. D’un battement d’ailes reptiliennes, il inverse promptement son mouvement, et revient en arrière face au golem. Sa stratégie d’attaque au front s’est dérobée au profit d’une ruse nouvelle : cette fois, il essaie les feintes. Il envoie plusieurs estocades camouflées, alternant perpétuellement fausses offensives avec vrais assauts, mais même cette nouvelle méthode ne semble pas produire meilleur effet que son premier enchaînement.

- Elle est faite de quoi, cette roche …? marmonne-t-il après un énième coup inefficace. Putain, ce serait sans doute plus simple si Falcon était là !

Pendant ce temps, Luke s’éloigne hâtivement des jambes du golem, passant derrière lui. Ses attaques à lui non plus n’ont servi à rien. Et durant tout ce temps, l’ennemi géant n’a toujours pas réagi … Le jeune homme renonce finalement à son idée de déséquilibrer le colosse, et se positionne dans son dos. Il exécute alors un grand saut en hauteur … Et plante vivement ses deux lames de grandes estocades dans la surface solide. Les lames s’enfoncent d’une dizaine de centimètres, même s’il y a mis toute sa force. Cependant, cela lui est suffisant pour se mettre brusquement à grimper le long du dos, enfonçant ses pointes comme autant de piolets dans une falaise et escaladant ainsi la roche énorme. Dès qu’il est arrivé en haut, il se met en équilibre sur l’épaule droite du golem, et observe le bras concerné, les deux mains brandissant ses armes. Le temps de réfléchir à sa prochaine stratégie, une voix s’élève brusquement non loin.

- Hé, Luke !!! Attaque son bras, maintenant !!
"Hein, quoi ? Pour quoi faire ? "
- Fais ce que je te dis ! Il a malaxé ses roches durant tout ce temps !!!

Luke est tenté de répondre par un "Et alors ?", quand soudain l’épaule se cabre sous ses pieds. Avant qu’il ne s’en rende compte, le jeune homme fait un vol-plané dans les airs, parcourant en une parabole l’espace aérien qui le sépare de l’autre bout du dôme végétal … Son premier réflexe est de faire des moulinets des bras. Son deuxième, de lâcher un juron quand sa face rencontre la terre pour s’y écraser durement, suivie par le reste de son corps. Il s’est lamentablement vautré, et est maintenant à une quinzaine de mètres du golem.

Le guerrier dragoon préfère ne pas s’attarder sur l’échec tout à fait épique de son compagnon, et regarde le colosse de roche. Ses deux mains continuent allègrement de broyer les pierres, dans le but de faire une nouvelle bombe minérale … Cette fois, beaucoup plus destructrice que la précédente. Il faut l’interrompre le plus vite possible, sinon il va rattraper son retard très rapidement, et violemment.
D’un geste vif, Dart laisse tomber les feintes et fond droit vers l’un des deux bras du monstre, visant particulièrement la jonction des deux mains où les pierres sont malaxées. Il assène une, puis deux, puis de nombreuses taillades en plein sur l’un des poignets du colosse. Il recule, il arme sa gunblade, et tire. Enchaînant le plus possible, le guerrier lacère la zone dangereuse du golem à coups de tranchant tout en saupoudrant le tout de quelques balles de plomb. A terme … Une partie de la roche du poignet saute, rendant le tout bancal, mais pas détruit. Juste au moment où le monstre arrête de broyer l’agrégat.

- Zut, pas assez rapide … pense-t-il, découragé, avant de s‘éloigner le plus rapidement possible.

Le guerrier renonce à de nouveaux assauts, s’apprêtant à esquiver le nouveau jet. Cette fois, il est au courant, il ne va pas se laisser avoir aussi facilement. Le colosse lève le bras … Mais l’assaut de Dart ne s’est pas révélé si inutile que ça : le poignet incomplet semble handicaper le golem, qui a des difficultés à viser. Finalement, il balance le bras en avant, lançant sa bombe … Très mal. Le dragoon n’a aucun mal à se mettre hors de portée du rocher qui fonce dans un coin de la clairière … Et s’éclate brutalement contre le sol, libérant un bruit titanesque, accompagné de multiples fragments qui roches qui se projettent dans toutes les directions.

"Whoa !! Quel bordel ! rigole le jeune homme."

Ce que Luke n’a pas prévu, après s’être relevé de sa chute précédente, c’est que le point d’explosion se trouve à moins de cinq mètres de lui. Et qu’une bonne dizaine de fragments ont été expulsés droit dans sa direction. Le temps de s’en apercevoir et que l’émerveillement passe, les roches cassées ont commencé à fuser tout autour de lui … Et une brutale explosion de douleur retentit soudain du côté de ses côtes droites. Il pousse un cri étranglé, choqué par l’impact, et se met à courir hors de portée des pierres volantes. Il vient de s’en prendre une vingt centimètres à peine au-dessus de la blessure à peine cicatrisée que lui avait infligée Youmu à Electric City. Si ça avait été plus bas, il s’en serait très mal tiré. Luke se met très rapidement hors de danger à son tour, massant ses côtes douloureuses …

La souffrance s’estompe cependant très rapidement à son ressenti. En effet, elle s’éclipse pour laisser place à autre chose : de l’énervement. De la fureur, même : ignorant son mal, le jeune homme se précipite une nouvelle fois vers le golem au poignet et buste amochés, armant ses deux katanas à droite et à gauche, lames à l’horizontale et tranchants vers l’avant. Il parvient juste en face des deux jambes, et aligne sa trajectoire en plein entre les deux, courant à toute vitesse. Chaque sabre prend en joue l’une des jambes du golem … Il contracte les muscles de ses bras, et prépare deux coups simultanés en ciseaux. Les yeux froncés, il se concentre au maximum.

"FAUCHES D’AS- …"

Il arrive en plein milieu des deux membres postérieurs, mais … Au moment où il s’apprête à lancer ses coups, un spasme brutal s’empare de son bras droit. La technique dévie … Et ce n’est que deux coups minables, totalement dénués d’efficacité, que Luke lance dans les mollets de la créature minérale. Dans son mouvement désordonné et chaotique, ses propres jambes s’entremêlent, le déséquilibrant alors qu’il est toujours en train d’avancer. Le jeune homme, abasourdi par ce nouvel échec, n’a même pas le réflexe d’essayer de se rattraper avec ses poings empoignant toujours ses deux sabres : il s’éclate à terre violemment, avalant de la terre, et fait un roulé-boulé sur lui-même avant d’enfin s’arrêter. Couvert de poudre ocre et allongé sur le dos, Luke se rend compte qu’une douleur encore plus lancinante s’est manifestée dans son biceps droit, et que les élans dans ses côtes viennent de recommencer. Il est sacrément mal en point.

Durant tout ce temps, le golem a à peine recommencé à bouger, laissant le temps à Dart de préparer une nouvelle boule de feu, après s’être une fois de plus délesté de sa gunblade. Le guerrier dragoon ne voit pas son camarade en déroute alors qu’une boule de feu semblable à la précédente se tient au creux de ses mains en triangle, préparant un nouveau Lance-feu. Ayant atteint des dimensions satisfaisantes, la boule de flammes se retrouve très bientôt propulsée avec force vers le colosse, sous l’impulsion du poing de Dart … Et vient s’écraser avec fracas contre ce qui pourrait être l’abdomen du monstre. Cette fois-ci, le résultat n’est pas piqué des hannetons ; la roche s’en retrouve éclatée de manière profonde, formant comme un trou au sein de l’abdomen minéral … Et révélant soudain, perçant à travers les pierres de l’agrégat, une lumière luisante qui attire aussitôt l’œil du guerrier.

Une espèce de cristal. Une sphère éclatante, brillant du même éclat que l’autel en arrière-plan, avec un symbole runique bleuté se démarquant en son centre. Sauf qu’ici, et la lueur et le cristal semblent vibrer à intervalles régulier, comme des pulsations au contact de l’air libre. Comme des pulsations vitales aux fonctions essentielles, s’opérant au creux du golem imposant.

- Comme les pulsations d’un cœur qui bat … comprend Dart instantanément.

Ce cristal est la nouvelle cible à prendre en joue, le guerrier en est persuadé ; mais s’il en a une, le golem semble ne pas l’entendre de cette oreille. Et c’est sur le moucheron qui se trouve derrière lui qu’il décide de passer sa colère.
Luke se remet à peine de sa dégringolade précédente. Il s’est péniblement relevé, et a vaguement entendu la détonation ayant exposé le cristal vital ; il voit alors face à lui un golem beaucoup plus prompt que précédemment, levant bien haut un poing rocheux en le prenant en ligne de mire. Le jeune homme serre ses katanas dans ses mains, ne lâchant pas le monstre des yeux, où une lumière luit au niveau de l’abdomen. Il n’y fait cependant pas attention et se concentre sur le poing géant, qui va se scratcher sur lui dans moins de deux secondes s’il ne se remue pas.

L’épéiste exécute un large pas de côté. L’instant qui suit, la roche pugnace entre frénétiquement en contact avec la terre stérile, s’enfonçant brutalement en soulevant des mottes diverses dans toutes les directions et créant une onde de choc minime par la même occasion, de quoi provoquer un petit tremblement de terre. Mais Luke ne s’est pas fait éjecter : la lame de son katana gauche est à présent profondément plantée dans le poing de pierre à trente centimètres de lui, lui autorisant une prise certaine sur le golem. Il est à présent cramponné dessus, et s’apprête à lui monter sur la main : mais le monstre réagit presque aussitôt et relève vivement son poing dans les airs, faisant bringuebaler son assaillant. Le jeune homme se retrouve en moins d’une seconde à plusieurs mètres au-dessus du sol, avec pour seule prise sa lame sur le membre en furie. Il ne lui faut pas davantage de temps pour planter sa deuxième arme, réaffirmant son accrochage en deux temps trois mouvements. Cette fois, il est bien calé … Mais il n’a absolument aucune idée de comment poursuivre.

Dart a récupéré sa gunblade depuis un moment, et revient illico à la charge : le colosse est occupé avec l’épéiste, alors autant en profiter. Le golem est en train de bouger dans tous les sens pour essayer de se débarrasser du parasite qui s’est accroché à son poing, quand le dragoon arrive vite fait à sa hauteur, visant l’abdomen luisant. Dès qu’il arrive à proximité du cristal à la rune, il envoie un coup de taille horizontal. La lame de la gunblade traverse la roche environnante … mais glisse simplement sur la sphère éclatante. Le colosse fait un autre mouvement, obligeant Dart à se déplacer à son tour pour rester à portée d’attaque ; ainsi, le guerrier multiplie ses assauts, envoyant coups ascendants, diagonales, estocs … Rien à faire : le cristal reste tout à fait intact. Et ses efforts pour poursuivre le combo sont brusquement interrompus.

De son autre main, celle où Luke n’est pas accroché, le golem déploie soudain quelques paires de doigts jusque là cachés. Les compagnons n’ont pas le temps de réagir : le monstre attrape soudainement le jeune homme, le prenant à pleine main, et l’arrachant de son autre poing. Luke ne peut que récupérer un sabre sur deux, le droit, tandis que l’autre reste enfoncé dans la roche et qu’il se fait entraver entre les doigts de pierre … Puis, il se sent comme baladé dans les airs. Le monstre vient de lever le poing dans lequel il est enfermé … et le lance soudain droit devant, lui faisant faire un nouveau vol-plané dans les airs. Sauf que cette fois-ci, ce n’est pas dans la terre qu’il atterrit : mais dans l’estomac d’un dragoon.

- Pwarfff !
"Oups, merde !"

Et trois secondes plus tard, les deux camarades s’écrasent durement à l’autre bout de la clairière, soulevant quelques nouveaux nuages de poussière. L’autel qui n’a cessé de briller, derrière le monstre, est également complètement intact malgré toutes les attaques et les déchainements qui ont lieu. Le golem est toujours debout, le cristal luisant dans l’abdomen et des fissures courant un peu partout sur le corps, mais il a l’air encore bien en point. Tandis que pour les deux autres … C’est moins réjouissant. Surtout du côté du jeune homme, qui malgré son état d’excitation, déchante pas mal face à la douleur aux côtes et au bras qui se réveillent plus que jamais alors qu’il se relève.

"Ah, putain … Ca va mal …"
- On s’est pris un peu trop de coups à mon avis … approuve Dart en se redressant à son tour. Il est temps de lancer le bouquet final !
"Fais ce que tu veux, moi j’en peux plus …!"

Le dragoon, qui malgré ses écailles a senti passer Luke, titube légèrement, mais reprend vite contenance. Au lieu d'aller au contact, il s'élève légèrement en l'air, la pointe de ses pieds à peine à cinquante centimètres du sol, puis détend totalement ses muscles. Soudain, une lueur bleutée apparait au sol, pour finalement prendre la forme d'un dôme s’arrêtant aux pieds du chevalier dragon. Le dôme, au contact de Dart, se transforme en colonnade bleutée entrecoupée de trainées vertes. Un anneau de runes rougeâtres d'une langue totalement inconnue apparait soudain autour de cette colonnade à l'intérieur de laquelle le semi-dragon semble soudain tendre tous les muscles de son corps. La colonne se rompt, mais l'anneau, lui, reste et rétrécis, en s'enfilant progressivement autour de la gunblade, qui s'embrase immédiatement. Dart, soudain, s'élève d'une vingtaine de mètres au-dessus du sol, puis retombe de façon à atterrir genoux au sol, l'épée plantée profondément dans la terre, causant une grande secousse.

- Explosion !

Au point d'impact, une fumée noire apparait, puis se dirige à toute vitesse vers le golem, à une trentaine de mètres, en laissant une grande trainée dans le sol. Elle arrive très vite à ses pieds, et avant qu'il puisse réagir, de multiples boules de feu sortent de la fumerolle, mais s'élèvent dans les airs sans toucher le golem. La fumée noire s'élargit et forme un disque de feu aux pieds du golem, qui se retrouvent très vite chauffés à blanc. Les boules de feu arrêtent de s'élever, et commencent à retomber alors que le disque de feu se rétracte. Au moment ou la première boule de feu touche la tête de la créature de pierre, une violente détonation retentit, remplaçant le tout par un énorme cratère facial. Le reste se passe ensuite en quelques secondes à peine. Les boules de feu explosives arrivent à une telle cadence que très rapidement, la totalité ou presque du corps du golem se retrouve en miettes, seul subsistant le cristal, inébranlable. Puis, la dernière boule de feu, plus grosse que les autres atteint finalement l'orbe mystique. La détonation est telle que l'on aperçoit dans une grande sphère de feu, une ombre noire et sphérique se craqueler, d’abord à un petit endroit, puis à une autre, pour se recouvrir de fêlures et se briser dans un grand bruit cristallin. Quand toute la lumière et la fumée causée par cette explosion se dissipe, à l'endroit où se trouvait le golem, il ne reste qu'un immense cratère.

Comme s'il réagissait à la mort du golem, l'autel, encore et malgré tout intact, reprend sa place initiale, lentement, mais reste toujours illuminé comme un phare.


Dernière édition par Lukeskywalker62 le Mar 5 Juil - 1:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://luke62.over-blog.fr/
youlit
Admin
Admin
avatar

Messages : 322
Age : 22

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Sam 2 Juil - 16:27

Dart tente de se relever, mais totalement épuisé par ce combat, tombe à terre à peine l'effort entrepris. Il reprend sa forme humaine, puis retente de se lever, avec succès cette fois. Il retourne vers Luke, passablement impressionné par ce qu'il vient de voir. Mais le jeune homme reprend très vite sa contenance.

"Tu as un tempérament sacrément explosif, je dois en convenir. Par contre, si tu as fait voler en miettes mon katana, tu as déjà les deux pieds dans la tombe."

Dart ignore la menace et se contente de regarder un peu autour de lui. Puis d'un coup, il tend son doigt en l'air.

- Heu... Bouge-toi de là.
"Hum ?"

Luke regarde en hauteur à son tour, puis fait un grand et brusque bond sur le côté, en retenant un juron à cause de ses côtes douloureuses. Il vient de voir son sabre, accroché en équilibre précaire sur une branche juste au-dessus de lui, amorcer une véritable chute libre. La lame finit par s'enfoncer de plusieurs dizaines de centimètres dans le sol, parfaitement intacte. Même la poignée semble n'avoir pris aucun dégât.

- T'as un lame hyper solide, elle a juste été propulsée par les explosions.
"... C'est singulier. Ce katana-là, je ne me rappelle pas un souvenir sans que je ne le possède. Et il n'a jamais été abîmé ne serait-ce qu'une seule fois."

Luke a encore changé de personnalité par rapport à tout à l'heure, mais il s'exprime de manière plus clémente qu'il n'en a l'habitude. Il a surtout l'air plongé dans la réminiscence ... Un réminiscence que lui seul sait particulièrement floue.
Il prend la poignée d'une main, et retire le sabre intact de terre, avant de le placer face à lui pointe vers le haut. Il le contemple : la lame est effectivement totalement dénuée de la moindre égratignure. Peu importe l'angle sous lequel il la regarde.

"J'ai déjà volé une sacrée paire de katanas, et jusqu'à aujourd'hui, beaucoup se sont brisés. Mais celui-là, jamais ... Il me suit depuis toujours."

Il porte la main à sa hanche, saisit le fourreau de l'arme intègre, et rengaine le sabre. A présent, ses armes sont de nouveau au complet, son livre à sa ceinture et les autres effets personnels qui l'accompagnent ont eux aussi échappé aux intempéries du combat.

"Bon, et si tu m'expliquais ce que tu foutais ici, alors ? commence-t-il. J'aurais jamais cru que tu sois assez demeuré pour chercher des noises à Thardus."
- J'ai trouvé un fragment de mon âme de dragoon sur cet autel, et j'ai aussi activé cet autel... c'est là qu'il s'est réveillé. Mais au fait, c'est quoi ce Thardus?
"Thardus est une créature mythique qui est décrite dans de nombreuses légendes. C'est un modèle de combat conçu par les civilisations anciennes de notre continent, qui a pour mission de défendre les territoires ... Je n'ai aucune idée de pourquoi ce genre de créatures traine dans la forêt, mais c'est une idée d'abruti de réveiller ces trucs."
- Désolé, je pouvais pas savoir qu'activer cet autel allait le réveiller !

Luke se tourne vers l'autel, qui n'a pas arrêté de briller depuis tout à l'heure. Il est impossible de le rater dans le décor, c'est un élément qui saute aux yeux. Une aura mystique s'en dégage ...

"Bon, on s'en va, ou tu as encore quelques stupidités à faire ici ?"
- Je vais récupérer un objet qui est tombé tout à l'heure.

Dart a volontairement omis de parler du médaillon à Luke, qui semble être responsable de l'éveil de la créature. Il monte une à une les marches de l'autel, puis s'arrête devant l'encoche où se trouve le médaillon. Enfin, se trouvait, car à la place du médaillon se trouve maintenant un moule aux formes exactes de la gunblade.
Le guerrier rouge, par curiosité, place son arme récemment acquise dans cette moulure. Une lumière encore plus éblouissante se dégage soudain de l'autel, puis une longue trainée rouge se met à descendre de la cime des arbres. Elle atteint l'arme, qui se met à s'embraser pendant une dizaine de secondes. Puis plus rien. Toutes lumières disparaissent, à part la gunblade qui dégage un faible rougeoiement, et le médaillon, qui réapparait, et dont au centre des runes se trouve maintenant une étoile à six branches, dont la plus haute est légèrement surélevée. Dart récupère tout son matériel, et constate que sa lame a pris une teinte rouge sang, légèrement cramoisie. Il donne un coup dans le vide pour tester la lame, mais pas maladresse dérape et cogne la lame contre le sol de l'autel. Au grand étonnement de Dart, la pierre se retrouve tranchée net, comme si elle n'est que papier.

- Whoua. Note pour moi même, tester si ça marche avec les os de Luke.

Après cette remarque, Dart retourne auprès de l'épéiste, puis les deux repartent à leur camp, pour se remettre en route vers leur destination finale.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-dragoons.forums-actifs.com/forum.htm
Lukeskywalker62
Admin
Admin
avatar

Messages : 239
Age : 23
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine ...

MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   Mar 19 Juil - 2:34

Sur le chemin du retour au campement, Luke est d'abord intrigué par le changement de couleur de l'épée de Dart, mais oublie rapidement l'affaire sans lui poser de questions. Les deux guerriers retournent donc auprès du tas de bois cendré qui constituait leur feu de camp autrefois, et le dragoon rallume quelques bûches afin d'instaurer de nouveau la protection dissuasive contre les bêtes de la forêt. C'est sous cette ambiance éclairée que les deux aventuriers, l'un épuisé et l'autre fatigué, terminent une nuit qui se révèle finalement assez mouvementée.

Quand, ce qui devrait sans doute être le lendemain, Luke se réveille, le tas de bois c'est une fois de plus consumé jusqu'à la dernière braise. La nuit a été réparatrice : les douleurs à ses côtes et son bras se sont légèrement estompées, même si d'autres périodes de repos seront nécessaires pour soigner totalement ces quelques déchirures musculaires. Le jeune homme fait rapidement l'inventaire de ses effets personnels malgré l'obscurité assez profonde, qui n'est troublée que par les rarissimes fils de lumières qui traversent les branchages au-dessus. La douzaine et plus d'objets magiques est encore là, et tient difficilement dans ses poches, ses deux sabres sont toujours bien à la ceinture, son livre, sa plume, son encre ... Il est prêt à reprendre la route. Pendant son tour de vérification, Dart aussi s'était levé, sans doute réveillé en même temps voire avant lui. Le dragoon quant à lui ne peut que déplorer l'absence de son armure, qu'il doit encore remplacer, au plus vite. L'amélioration de la gunblade reste une bonne nouvelle en soi, heureusement. Les deux aventuriers ne s'attardent pas auprès du campement vivement dressé, et après avoir préparé de nouvelles torches, s'apprêtent à repartir.

- Alors, encore combien de centaines de kilomètres, avant Faromis ?
"On s'est arrêtés pas très loin de la fin de la zone aux arbres obscurs. Bientôt, on devrait avoir de nouveau droit à la lumière du jour. Ce qui veux dire qu'il nous reste à peu près une dizaine de kilomètres, avant de pouvoir sortir."

( ♫ ) C'est sur ces derniers mots que Dart et Luke reprennent la route vers le village de Faromis. La route couverte de terre infertile s'éclaire petit à petit au fil de leur progression, confirmant les dires de l'épéiste : ils s'approchent tout doucement de la lisière, laissant derrière eux les arbres les plus anciens et les plus touffus de la forêt d'Eniarel. La marche dure encore une heure, avant que le guerrier dragoon ne décide de jeter la torche qui ne leur sert désormais plus à rien. La traversée a l'air de se vouloir relativement tranquille ...

"Les nouvelles vont vites, déclare Luke au bout d'un moment.
- J'avais remarqué, mais en quoi ?
"Nos bastons contre les loups et Thardus, ainsi que la vermine qu'on a estropiée tout du long du chemin ont fait du bruit. Maintenant, toutes les bêtes de la forêt ont peur de nous."

Le manieur de la gunblade jette un oeil aux alentours et voit une fois de plus que son compagnon dit vrai : il n'y a pas la moindre bestiole sur la route qui commence doucement à se retapisser d'herbe, et le moindre renard d'un mètre de haut se trouvant sur leur chemin file se planquer à une bonne vingtaine de mètres de là quand ils passent. Au moins, ils n'auront plus d'ennuis avec ça.
Dart balaye quelques pensées pour son vieil ami Dabas, espérant qu'il s'en soit sorti de son côté, quand la lumière du soleil finit pleinement par éclairer l'environnement. Cela fait bien déjà quelques heures qu'ils marchent, la sortie doit être toute proche. Au vu du ciel, au-dessus des branchages, l'après-midi devait déjà être bien avancé : ils devaient s'être réveillé aux abords des douze coups, privés d'horloge lumineuse lors de leur campement sous les arbres obscurs. Au final, c'était bien deux journées complètes qu'ils avaient passées à parcourir la sylve millénaire.

Après encore une longue période de randonnée sans anicroche, le ciel commençait tout doucement à se teinter d'orange, dans le lointain, annonçant l'approche du crépuscule. Luke et Dart dépassèrent les derniers arbrisseaux qui terminaient la forêt en beauté, dévoilant un paysage nouveau sous leurs yeux. Une longue et irrégulière plaine d'herbes folles, montant bien à un demi-mètre au-dessus du sol, colorée d'un teinte dorée qui lui donnait l'apparence d'un champ de blé fauché. Et un kilomètre plus loin, près du lit d'une rivière traversant les étendues d'or céréalier, les palissades élevées d'un village isolé dans la plaine.

"... On y est."



FIN DU CHAPITRE VIII

_______________________________________

Prochain chapitre à la plaine de Faromis !
Revenir en haut Aller en bas
http://luke62.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sylve d'Eniarel   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Sylve d'Eniarel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TUTORIEL FACTION S2 > Bien démarrer avec Sylve
» Question sur l'hérédité
» heroes of might and magic 5
» [SPOILER] Nouvelles factions (elfes, nains, elfes noirs).
» Un channel IRC pour la sylve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COMMUNAUTE ANCIENNE DE BLOBZONE :: L'Épopée -- Zone Roleplay ! :: L'Épopée-
Sauter vers: